Leucoagaricus gaillardii

Leucoagaricus gaillardii

Leucoagaricus gaillardii
Leucoagaricus gaillardii
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Le chapeau est lisse, peu excorié, à teintes ocres rosâtres pâles, parfois entièrement décoloré, plus brun rosé vers le disque qui est souvent voilé.
Ses lames ont des reflets rosâtres.
La chair est légèrement rosissante puis brunissante.
Son stipe présente une pseudo-volve à la base.
La cuticule [1] réagit en vert à l’ammoniaque.

Leucoagaricus gaillardii
Leucoagaricus gaillardii
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Il est présent sur le littoral, dans les dunes, sous Cupressus.

Mots-clés


[1Cuticule : membrane imperméable, constituée de cutine