Phragmite des joncs Acrocephalus schoenobaenus (Linnaeus, 1758)

Acrocephalus schoenobaenus (Linnaeus, 1758) ou le Phragmite des joncs est un oiseau de la famille des Acrocephalidae.

Acrocephalus schoenobaenus adulte
Acrocephalus schoenobaenus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 11,5 à 13 cm.
Cet oiseau est brun et chamois, avec un crâne pointu.
Son sourcil est très long, blanc sale ou blanc beigeâtre, net, contrastant avec la calotte. Ses joues sont assez foncées. Elles sont diffusément striées.
Le dos est diffusément rayé. Il semble souvent brun presque uniforme sur le terrain.
Sa calotte est plus foncée sur les côtés, créant une large bande centrale brune un peu plus claire.
Le juvénile a, habituellement, de nettes taches sombres à la poitrine. Ses ailes sont plus fraîches que l’adulte.

Acrocephalus schoenobaenus adulte
Acrocephalus schoenobaenus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On le croise dans la végétation touffue des zones humides. Il est présent dans des phragmitaies, de grands joncs, des saulaies des bords de cours d’eau, des buissons marécageux, des fossés et canaux avec herbes ou roseaux.
Son nid est construit dans la végétation dense.
Après la reproduction, ce phragmite recherche des roselières envahies par les pucerons, dont il se gave afin de se constituer des réserves. Celles-ci lui permettront de traverser la Méditerranée et le Sahara.

C’est un visiteur d’été (avril à septembre). Il hiverne au sud du Sahara. Sur l’île de Ré, il est surtout vu en avril-mai et en août.
Cet oiseau est remuant et peu craintif, souvent à découvert.

Mots-clés