Pingouin torda Alca torda (Linnaeus, 1758)

Alca torda (Linnaeus, 1758) ou le Pingouin torda est un oiseau de la famille des Alcidae.

Alca torda adulte
Alca torda adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 38 à 43 cm, pour une envergure de 60 à 69 cm.
Son bec est haut, noir et comprimé latéralement avec des lignes blanches. Son dessus est noirâtre.
Il a un gros cou.
Sa queue est longue et pointue. Elle couvre les pieds.
Le dessous des ailes et les aisselles sont blancs.
Les côtés blancs du croupion sont nettement délimités.
L’adulte nuptial a un trait blanc en travers du bout du bec et un trait loral blanc.
L’adulte internuptial a, normalement, un trait blanc à la pointe du bec mais pas de trait loral.
L’individu, lors de son premier hiver, n’a pas de trait blanc à la pointe du bec et un bec nettement plus gracile et plus pointu. Il a un peu de blanc derrière l’œil.

Alca torda adulte
Alca torda adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

C’est un oiseau assez silencieux. Les nicheurs émettent un « urrr » grave et aigre.

Alca torda adulte
Alca torda adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il niche sur les falaises (généralement dans de larges cavités cachées dans les rochers) ou dans des éboulis inaccessibles. Mais la majeure partie de l’année qui exclut la nidification (2 à 3 mois), il est pélagique, c’est-à-dire qu’il vit sur l’océan où il se nourrit, se repose, mène une vie sociale, ces oiseaux constituant de grandes bandes grégaires...
Sur l’île de Ré, cette espèce migratrice est surtout observée de la deuxième quinzaine d’août à la première quinzaine de mars. Mais il peut être présent toute l’année pour certains oiseaux immatures. Adulte, c’est un oiseau qui, après la période de nidification dans le nord de l’Europe, hiverne en nombre au large de l’île de Ré. La zone atlantique au large des îles charentaises concentre des populations importantes en automne et hiver, qui lui confère une responsabilité importante vis à vis de l’Europe.

Mots-clés