Fuligule à bec cerclé Aythya collaris (Donovan, 1809)

Aythya collaris (Donovan, 1809) ou le Fuligule à bec cerclé est un oiseau de la famille des Anatidae.

Il mesure de 37 à 46 cm.
Son corps est court. Sa tête est grosse et de forme caractéristique. Son front est très haut et abrupt. La calotte est pointue à l’arrière, avec un rudiment de huppe formant une petite indentation avant la nuque.
Le bec des adultes est tricolore, gris ardoise avec une large pointe noire et une bande subterminale blanche. Le bec du mâle nuptial a en sus une étroite bande blanche à la base. Les narines sont cerclées de blanc.
Sa queue est un peu plus longue que chez le Fuligule morillon et souvent relevée.
En vol, il ressemble au Fuligule morillon mais il a une bande alaire grise et non blanche.
Le mâle nuptial est comme le Fuligule morillon. Mais les flancs sont gris clair, blancs seulement en haut et à l’avant. La limite entre le dos noir et la zone latérale claire fait un S assez marqué. Il a un collier brun pourpré peu évident.
La femelle adulte est reconnue surtout à la forme de la tête et au dessin du bec. Le plumage rappelle plus la femelle du Fuligule milouin que celle du Fuligule morillon. Elle a une gorge pâle, une zone pâle diffuse à la base du bec, un cercle oculaire pâle et souvent une ligne pâle derrière l’œil.
Le mâle adulte en éclipse est comme la femelle adulte, avec un peu de pâle à la racine du bec. Celui-ci est sans blanc à la base. Il a un iris jaune et n’a pas de cercle oculaire pâle ni de ligne pâle en arrière de l’œil. Sa tête et sa poitrine sont plus foncées, brun noirâtre.
Le juvénile est très semblable à la femelle adulte, mais diffère par le bec presque tout sombre.

C’est une espèce d’origine américaine.
Il est parfois occasionnel véritable.
Certains individus hivernent tous les ans sur les mêmes sites. Sur l’île de Ré, il fut observé en décembre.

Il consomme des graines, des racines et des tubercules, et d’autres éléments aquatiques tels que feuilles, tiges et laîches.
En été, il capture des invertébrés aquatiques, insectes, araignées, vers, crustacés et mollusques.

Il migre et peut nidifier en petits groupes. Il hiverne dans les plaines le long des côtes maritimes.

Mots-clés