Fuligule nyroca Aythya nyroca (Güldenstädt, 1770)

Aythya nyroca (Güldenstädt, 1770) ou le Fuligule nyroca appartient à la famille des Anatidae.

Aythia nyroca adulte
Aythia nyroca adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 38 à 42 cm, pour une envergure de 60 à 67 cm.
Son corps est relativement court.
Le cou est un peu plus long.
Son bec est long.
Sa silhouette est typique avec un front haut et une calotte conique.
En vol, il a une nette bande alaire large et blanche allant jusqu’à l’extrémité des ailes.
Les sous-caudales sont blanches. La zone ventrale l’est aussi parfois.
Le mâle nuptial a tout le plumage châtain foncé mat (pourpré). Il est plus foncé sur le dos, plus clair sur les flancs, sans le dessous de la queue ni le ventre blancs. Il a un étroit collier noir. Ses yeux sont blancs.
La femelle adulte est brun-rouge à nuance rouge sur la tête. Le dessous de la queue est blanc. Les yeux sont foncés.
Le mâle adulte en éclipse est comme les femelles adultes mais il est plus nettement rougeâtre. Il possède des yeux blancs.
Le juvénile est similaire à la femelle adulte, mais à fond brun plus terne, et blanc moins pur aux sous-caudales et au ventre.
Cet oiseau est assez discret.

Aythia nyroca adulte
Aythia nyroca adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il est présent sur des lacs et des étangs de plaine et des marais aux eaux ouvertes.
Sur l’île de Ré, ce migrateur rare a pu être observé en avril et en mai.

Il est surtout actif dans la matinée et en soirée. En général, il adopte des mœurs assez solitaires. Il a un instinct grégaire très développé : en hiver, il forme de larges bandes souvent mêlé avec des morillons et des canards colvert.

Son vol rappelle celui du fuligule morillon.

Aythia nyroca adulte
Aythia nyroca adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il niche dans des zones humides d’eau douce peu profondes, riches en végétation et en faune. La période de reproduction est décalée par rapport aux autres espèces de canards. En effet, les couples se forment tard et arrivent sur les lieux de reproduction au mieux à la mi-mars. Le nid est construit à terre à proximité de l’eau, parfois même sur un îlot de végétation en plein milieu d’un lac. Il n’y a qu’une seule couvée annuelle, avec entre 7 et 10 œufs. L’incubation dure 25 à 28 jours. Elle est le domaine réservé de la femelle. L’envol des canetons n’intervient pas avant 55 jours.

Le fuligule nyroca est surtout végétarien, se nourrissant essentiellement de graines et de plantes aquatiques qu’il recueille en surface ou sur les berges. Cela ne l’empêche pas de compléter son alimentation avec des invertébrés : insectes et leurs larves, crustacés, mollusques.

Mots-clés