Bernache nonnette Branta leucopsis (Bechstein, 1803)

Branta leucopsis (Bechstein, 1803) ou la Bernache nonnette est une oie appartenant à la famille des Anatidae.

Branta leucopsis adulte
Branta leucopsis adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 58 à 70 cm, pour une envergure de 120 à 142 cm.
Elle est assez trapue.
Son cou est fort et court. Sa tête est ronde avec un petit bec noir.
Son cou et sa poitrine sont noirs. Sa tête est surtout blanche. Le dessous est blanc argenté. Le dessus est gris barré de noir et blanc.
La tête blanche est assez difficile à voir en vol, de loin. Le contraste entre la poitrine noire et le ventre est un meilleur critère de différenciation avec la Bernache cravant. Le dessus des ailes est un peu plus clair.
Les ailes sont un plus longues que chez la Bernache cravant. La vitesse des coups d’ailes à peu près comme chez l’Oie rieuse et un peu plus lente que chez la Bernache cravant.
Le juvénile diffère des adultes par des flancs moins barrés de sombre. Le cou et la poitrine ne sont pas aussi noirs. Le bout pâle des plumes du dessus n’est pas aussi blanc que chez l’adulte. Le noir et le gris ne sont plus diffus. La nuance jaune de la face est moins intense. L’étendue des marques sombres autour de l’œil varie et n’est pas une caractéristique fiable de l’âge.
C’est une oie bruyante. Son cri est aboyé.

Le vol migratoire est souvent en U irrégulier, en troupes compactes.
Elle niche en colonies.
On la rencontre principalement sur des îles et des rivages arctiques, et plutôt sur les côtes rocheuses et les pentes escarpées que dans la toundra.
C’est une visiteuse d’hiver. Sur l’île de Ré, elle fut observée de la mi-octobre à la fin mars.

Elle ne se mélange jamais. En France, l’espèce est très rare en temps normal, quelques dizaines d’individus qu’on trouve principalement en baie de Somme ou du Mont St-Michel. Cependant, lors d’hivers très rigoureux, la France a accueilli jusqu’à 8 000 bernaches nonnettes.

La saison de nidification commence peu après le retour dans l’Arctique. Lors de la parade, les couples gambadent le cou tendu en battant des ailes et en criant avec force. Chaque oiseau choisit son partenaire pour la saison et ces liens peuvent quelquefois perdurer toute la vie. Les bernaches nonnettes se réunissent pour nicher en colonies. Le nid, construit principalement de végétaux et tapissé de duvet, est situé sur une corniche, sur un îlot non éloigné du littoral. Le site peut être partagé avec des guillemots. La femelle y dépose 3 à 5 œufs qu’elle couve seule pendant une période variant de 24 à 25 jours alors que le mâle monte une garde vigilante à proximité. Les jeunes savent voler vers 40 ou 45 jours.

Elle est principalement végétarienne. L’herbe domine dans le régime de la bernache nonnette, bien qu’elle puisse consommer en été les pousses de diverses plantes maritimes. En hiver, lorsque l’herbe est moins drue, la bernache mange aussi des algues, des insectes aquatiques, des mollusques et des crustacés.

Mots-clés