Mouette de Bonaparte Chroicocephalus philadelphia (Ord, 1815)

Chroicocephalus philadelphia (Ord, 1815) ou la Mouette de Bonaparte est un oiseau de la famille des Laridae.

Elle mesure de 31 à 34 cm, avec une envergure de 79 à 84 cm.
Elle ressemble à la Mouette rieuse mais elle est plus petite.
Elle n’a pas le dessous de la main sombre.
Les primaires sont blanc translucide ou gris clair de dessous avec un net bord postérieur noir.
Elle peut être confondue avec les Mouettes rieuses de 1er été aux primaires usées, pâles et translucides, et souvent légèrement plus petites que les adultes.
Son bec est proportionnellement plus petit et noir ou en grande partie noir.
Les pattes sont plus courtes.
Le dessus est gris un peu plus foncé, ce qui fait ressortir le bord antérieur blanc de l’aile.
L’adulte nuptial a un capuchon noirâtre. Le dessous est souvent à nuance rosée. Les pattes sont rouge orangé ou rouge clair.
L’adulte internuptial a une grande tache parotique. Le gris s’étend sur l’arrière du cou. Les pattes sont chair brunâtre clair.
Le juvénile présente des motifs alaires noirs. Il a un motif particulier sur les couvertures primaires avec les internes blanchâtres et les externes à dessins sombres. La tache parotique est assez grande. Le gris s’étend souvent loin sur l’arrière du cou et descend sur les côtés de la poitrine.
Le cri de nourrissage est un « tchirp » aigu et nasillard, ressemblant à un cri de Sterne.

Elle est originaire d’Amérique du nord.
Sur l’île de Ré, elle fut occasionnellement observée de la mi-mai à fin août.

La migration de printemps des adultes nicheurs commence fin mars ou début avril et se termine à la mi-mai. Les jeunes oiseaux, non encore en âge de se reproduire, ne rejoignent les lieux de nidification qu’à la fin mai ou au début du mois de juin.

Elles nichent en couples isolés ou en colonies lâches situées sur les îles ou sur les rives des lacs. Le nid est construit de fines brindilles, de mousses, de lichens, d’herbes et d’autres végétaux. La femelle pond trois œufs que les deux partenaires couvent pendant environ 24 jours. Les deux parents participent à l’éducation et au nourrissage des oisillons.

Son alimentation est constituée d’insectes. Pendant la saison d’hivernage, elle peut aussi manger des poissons, du krill et d’autres créatures marines.

Mots-clés