Mouette rieuse Chroicocephalus ridibundus (Linnaeus, 1766)

Chroicocephalus ridibundus (Linnaeus, 1766) ou la Mouette rieuse est un oiseau de la famille des Laridae.

Chroicocephalus ridibundus adulte
Chroicocephalus ridibundus adulte
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Elle mesure de 35 à 39 cm, avec une envergure de 86 à 99 cm.
En vol, le bord antérieur de la main est blanc.
Elle a une nette zone noirâtre sous la main, en arrière du bord antérieur blanc.
Ses ailes sont pointues.
La tête est petite et porte un capuchon ou une tache parotique sombres.
Le cou est long et la queue courte.
Son bec et ses pattes sont rougeâtres.
L’adulte nuptial a un capuchon brun foncé. Le bec et les pattes sont rouge foncé.
L’adulte internuptial a une tache parotique sombre. Le bec et les pattes sont rouges ou brun rouge. Son bec a une pointe sombre.
Le juvénile a le dessus et la tête marqués d’ocre-brun. Les motifs alaires sont bruns. La barre caudale terminale est noire. Les pattes et le bec sont chair jaunâtre. Le second a une pointe sombre.
Durant le 1er hiver, les ailes, la queue, le bec et les pattes présentent les caractéristiques du juvénile, mais la tête et le corps sont comme chez l’adulte internuptial.
Durant le 1er été, elle est comme le 1er hiver mais elle peut avoir un capuchon partiel. Les couvertures alaires sont brunes, souvent pâlies et moins nombreuses. La base du bec et les pattes sont plus rouge orangé.
Elle est très bruyante en colonie et lors des querelles.

Chroicocephalus ridibundus adulte
Chroicocephalus ridibundus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle niche en colonies : lacs et étangs à vastes roselières, marais.
Elle peut être présente dans des étangs côtiers jusqu’en ville.
Elle est peu farouche.
Sur l’île de Ré, elle est présente toute l’année et nicheuse. Dans les marais des Habitants à Ars ou en bordure de la forêt domaniale du Lisay à Saint-Clément, les Mouettes rieuses nichent en colonie mixte rassemblant Échasses, Avocettes, Sternes Pierregarin. Ces regroupements « d’intérêts communs » pour des oiseaux d’espèces différentes nicheuses à la même période, permettent une défense collective contre les prédateurs. Ils éloignent également les « intrus humains » qui pourraient perturber la colonie, ses poussins, ses oiseaux couveurs.

La mouette rieuse est très grégaire en dehors de la période de reproduction .
La mouette rieuse est monogame et fidèle au site du nid où elle revient chaque année. La parade nuptiale est à son point culminant quand le mâle régurgite de la nourriture à la femelle. L’accouplement a lieu juste après.

Elle a un vol rapide et actif. Elle peut planer et glisser.

Chroicocephalus ridibundus adulte
Chroicocephalus ridibundus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

La mouette rieuse nidifie en colonies. Le nid assez grand sur le sol ou dans la végétation basse et humide forme une dépression peu profonde tapissée de végétation.
La femelle dépose 2 à 3 œufs brun-olive, mouchetés de brun. L’incubation dure environ 22 à 26 jours. Les jeunes restent au nid environ une semaine et sont semi- nidicoles. Ils quittent vraiment le nid vers l’âge de 32 à 35 jours.

C’est une espèce omnivore, opportuniste. Elle se nourrit surtout d’insectes aquatiques et terrestres, d’invertébrés marins, de poissons, de vers de terre. Elle consomme aussi des fruits, des graines, des débris variés et parfois des souris.

Mots-clés