Larus cachinnans (Pallas, 1811)

Goéland pontique

Larus cachinnans (Pallas, 1811) ou le Goéland pontique est un oiseau de la famille des Laridae.

En fait il y a 2 sous-espèces de Goéland leucophée : le Pontique (cachinnans) dont la zone de référence est la Mer noire et le Goéland leucophée de l’Atlantique et de Méditerranée (michahellis). Il y aurait même une troisième sous espèce de Goéland leucophée (atlantis) originaire des Açores et des Canaries...
Il mesure de 56 à 68 cm, avec une envergure de 137 à 145 cm.
Il est très proche du Goéland argenté (Larus argentatus).
La silhouette est plus fine, avec les ailes plus longues et le front plus aplati.
Le bec est long et plus fin, à mandibules plus parallèles.
Il paraît haut sur pattes.
L’adulte a un manteau gris plus pâle que le Goéland leucophé. Les pattes sont rosées à jaune pâle. Il a des « langues » blanches remontant dans le noir le long des rémiges primaires. L’œil semble petit et sombre de loin.
Durant le 1er hiver, il est très pâle, notamment en vol. Le centre des scapulaires et des couvertures est finement sombre, avec les bordures pâles. Le corps et la tête sont très blancs. Il a un châle de stries noires à la base du cou. Le bec est tout noir, s’éclaircissant à la base.

Il niche sur les îles, les lacs steppiques, le long des rivières ou dans les dunes sableuses.
Il est rare sur les côtes atlantiques.
Sur l’île de Ré, il ne fut observé exceptionnellement qu’en janvier et février.