Goéland brun Larus fuscus (Linnaeus, 1758)

Larus fuscus (Linnaeus, 1758) ou le Goéland brun est un oiseau de la famille des Laridae.

Larus fuscus adulte
Larus fuscus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 48 à 56 cm, avec une envergure de 117 à 134 cm.
Le dessus est gris foncé à noir acquis à partir du 2e hiver.
Adulte, il ne peut être confondu avec le Goéland marin (Larus marinus). Il en diffère par la taille moindre, le corps plus élancé.
Les ailes sont plus longues et plus pointues.
Le bec est plus fin et moins massif.
L’adulte a des pattes jaunes, un plus petit « sou » blanc à pointe des ailes et des pointes blanches moindres aux rémiges primaires.
Dans l’Europe de l’ouest, les oiseaux ont la tête nettement striée de gris de septembre à gris.
Durant le 1er hiver, il est plus difficile à distinguer du Goéland marin et plus encore du Goéland leucophé (Larus michahelis) et argenté (Larus argentatus). Les parties nues se colorent progressivement. Le bec passe de tout noir à jaune avec une tache rouge. L’œil passe du brun au jaune. Les pattes passent du chair au jaune.
Il a une voix similaire à celle du Goéland argenté mais elle est sensiblement plus grave et plus nasillarde.

Oiseau essentiellement marin, il peut aussi migrer au travers des terres. Les déplacements ont lieu de jour, surtout effectués par les jeunes. Il est en réalité un migrateur partiel. Le Goéland brun est un « pirate » des plages, un charognard qui suit les bateaux de pêche à la recherche de déchets, et qui fréquente les ports et les décharges. Il vit en grands groupes.
Sur l’île de Ré, on peut l’observer toute l’année. Il n’y est pas nicheur.

Larus fuscus adulte
Larus fuscus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Son vol est puissant, impressionnant par son amplitude et ses décrochements rapides en piqué.

Il niche en colonies, sur le sol ou au bord des falaises, parfois dans des lieux plus abrités par les bruyères ou les fougères. Le nid est construit par les deux parents. C’est un nid fait d’herbes, d’algues et de plumes.
La ponte a lieu en mai-juin, trois œufs châtain-olive ou verdâtre clair avec des taches sombres. L’incubation dure environ 27 jours. Les jeunes volent au bout de cinq semaines. Le poussin ou grisard possède un duvet rayé clair et brun. Il sera nourri jusqu’à l’âge de 42 jours. Quand il a faim, il donne des coups sur la tache rouge du bec de l’adulte, provoquant ainsi la régurgitation.

Il est omnivore. Il se nourrit de charognes, de détritus, de mollusques, de poissons, de vers, d’insectes, de souris, d’oiseaux, d’œufs, parfois aussi d’algues et de graines.

Mots-clés