Mouette mélanocéphale Ichthyaetus melanocephalus (Temminck, 1820)

Ichthyaetus melanocephalus (Temminck, 1820) (Syn. Larus melanocephalus) ou la Mouette mélanocéphale est un oiseau appartenant à la famille des Laridae.

Larus melanocephalus adulte et juvénile
Larus melanocephalus adulte et juvénile
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 37 à 40 cm, avec une envergure de 94 à 102 cm.
Elle est un peu plus grande que la Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus).
La tête est plus anguleuse. Le bec est un peu plus fort, plus court et plus obtus. Les ailes sont moins pointues mais plus larges et un peu plus courtes. Elle a de plus longues pattes.
L’adulte a les rémiges blanches. Le dessus est gris très clair. Le bec et les pattes sont rouge foncé. En été, elle a un capuchon sombre. En hiver, elle a un loup diffus.
Durant la 1re année, elle est comme le Goéland cendré (Larus canus) mais elle en diffère par les couvertures sous-alaires blanches. Les grandes couvertures alaires sont gris plus clair. La barre caudale est un peu plus étroite. Le bec est totalement noir ou sombre avec la base rougeâtre. Les pattes sont rougeâtres ou noires. Le dos est gris plus clair. Le loup est sombre. Le dessous est blanc.
Durant la 2e année, elle est comme l’adulte mais, le noir est variable au bout de l’aile.
Le contact est un « yéah » typique, d’abord montant puis descendant, un peu plaintif.

Larus melanocephalus adulte
Larus melanocephalus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On le rencontre dans les lagunes, sur les lacs, les étangs... et dur les côtes en migration et en hivernage...
C’est un migrateur. Elle migre principalement de jour en survolant les terres.
Sur l’île de Ré, elle est présente toute l’année. C’est une de nos mouettes emblématiques, dont les nombreux déplacements (hors migration nuptiale) dans toute l’Europe sont encore mal connus tant les échanges sont nombreux et variés. La Mélano se distingue de la rieuse par sa tête entièrement noire (et non pas chocolat brun pour une partie de la tête de la rieuse).

Larus melanocephalus adulte
Larus melanocephalus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle niche en colonies. Elle construit son nid au sol. C’est une dépression garnie de branchettes et de végétation, et aussi de quelques plumes. Le nid est disposé sur le sol nu ou dans la végétation basse.
La femelle dépose, en avril/mai, 2 à 3 œufs clairs, jaunâtres, avec des marques, des points ou des taches obscures. L’incubation dure de 23 à 25 jours, assurée par le couple. Les jeunes s’envolent au bout de 35 à 40 jours.

Elle se nourrit d’une grande variété d’insectes qui représentent la majeure partie de son régime. Mais les poissons et les mollusques sont aussi appréciés.

Mots-clés