Melanitta nigra (Linnaeus, 1758)

Macreuse noire

Melanitta nigra (Linnaeus, 1758) ou la Macreuse noire est un oiseau de la famille des Anatidae.

Melanitta nigra adulte
Melanitta nigra adulte
Crédits : Cécile Rousse

Elle mesure de 44 à 54 cm, pour une envergure de 79 à 90 cm.
Elle est trapue.
Son bec est assez petit, avec un tubercule basal chez le mâle.
La queue est assez longue, souvent visible chez les oiseaux sur l’eau.
Le plumage est tout sombre, sans blanc aux ailes.Les pattes sont noirâtres alors qu’elles sont rouge chez la Macreuse brune.
Le mâle adulte est tout noir.C’est le seul canard entièrement noir. En vol, la main est plus claire, les ailes apparaissent « bicolores », surtout en pleine lumière. La tache est jaune au culmen, visible d’assez loin sous bon éclairage, surtout de face.
La femelle adulte est brun sale avec la joue claire. Le front et la calotte brun foncé.
Le juvénile est comme la femelle adulte mais le ventre est plus clair, blanc brunâtre au lieu de gris-brun clair. Il est un peu plus brun, moins gris. Les jeunes mâles acquièrent le plumage adulte durant le 1er hiver mais leur ventre reste clair et leurs ailes sont nettement brun pâle au printemps.
Les mâles émettent un doux sifflement « pui », régulièrement, à raison d’un par seconde. On l’entend plutôt pendant les nuits de printemps. Il émet aussi un bref « pu-ih » et d’autres cris plus brefs et répétés au réveil. Les femelles émettent un « karrr » répété.

Melanitta nigra
Melanitta nigra
Crédits : Stephan Sprinz

On la rencontre sur les lacs et les cours d’eau des forêts nordiques.
C’est une migratrice, qui hiverne en mer.
Sur l’île de Ré, elle est surtout observée d’août à la mi-avril. Mais on peut la voir toute l’année.
Cette espèce est grégaire.

Comme tous les plongeurs marins, elle est très exposée à la pollution de la mer. Elle vient en tête des canards qui s’échouent sur les côtes, victimes du mazout.

Le nid consiste en une petite dépression dans le sol. Il est recouvert de brindilles, de mousses et de duvet. Il est bien caché sous des arbustes ou dans les herbes et il n’est jamais très loin d’un plan d’eau. La femelle y pond 7 ou 8 œufs blanc chamoisé dont l’incubation dure entre 27 et 31 jours.

Melanitta nigra en vol
Melanitta nigra en vol
Crédits : JLD

Elle se nourrit principalement de mollusques et complète son alimentation de crustacés, de crabes et de petits poissons. Elle recherche notamment les bancs de moules qui peuvent constituer sa nourriture majeure.Toujours en bandes nombreuses, elles suivent les « déplacements » des bancs de moules. Sur terre, s’ajoutent insectes, plantes aquatiques, vers, batraciens, têtards, divers végétaux.