Chevalier solitaire Tringa solitaria (Wilson, A, 1813)

Tringa solitaria (Wilson, A, 1813) ou le Chevalier solitaire est un limicole de la famille des Scolopacidea.

Tringa solitaria
Tringa solitaria
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 18 à 21 cm.
Il est très semblable au Chevalier culblanc (Tringa ochropus). Mais le croupion est sombre. Les côtés de la queue sont barrés. Les taches blanches du dessus sont plus marquées.
En vol, le dessous des ailes est très sombre.
De près, posé, le bec et les pattes sont en général un peu plus longs que le Chevalier culblanc. Le bec est habituellement vaguement arqué.
Le cercle oculaire est généralement plus net que chez le Chevalier culblanc.
L’adulte nuptial a la tête, le cou et la poitrine à taches blanches plus grossières que chez le Chevalier culblanc. Le manteau et les épaules sont habituellement plus nettement ponctués de blanc. Les couvertures alaires sont sombres.
Le juvénile est comparable à celui du Chevalier culblanc. Mais il est brun un peu pus clair dessus. La projection primaire est plus importante. Le bout des ailes dépasse plus celui de la queue. Il a un court sourcil. Le cercle oculaire est blanc et assez net.

Tringa solitaria (Wilson, A, 1813)
Tringa solitaria (Wilson, A, 1813)
Crédits : Jean-Yves Piel

C’est une espèce nord-américaine occasionnelle en Europe.
Sur l’île de Ré, il ne fut que très rarement observé (seulement début octobre).

Mots-clés