Chevalier gambette Tringa totanus (Linnaeus, 1758)

Tringa totanus (Linnaeus, 1758) ou le Chevalier gambette est un limicole appartenant à la famille des Scolopacidea.

Tringa totanus adulte
Tringa totanus adulte
Crédits : Cécile Rousse

Il mesure de 24 à 27 cm, avec une envergure de 47 à 53 cm.
Les pattes et la racine du bec sont rouges.
En tous plumages, il est brunâtre dessus. La poitrine est rayée. Les flancs sont tachetés. Le cercle oculaire est pâle, de même que le bref sourcil en avant de l’œil.
En vol, on voit une large barre alaire blanche ainsi qu’une tache pointue et blanche au croupion.
L’adulte nuptial est grossièrement et irrégulièrement tacheté dessus et dessous. Souvent, le cercle oculaire pâle est le seul caractère marquant de la tête.
L’adulte internuptial est assez uniformément gris brunâtre dessus et à la poitrine. Les flancs et les sous-caudales sont seulement peu barrés ou rayés. Les pattes sont rouges.
Le juvénile a un liseré des plumes du dessus à nettes taches chamois. Le cou et la poitrine sont nettement rayés. Les flancs sont finement et régulièrement tachetés. Les pattes sont jaune orangé.

Tringa totanus adulte
Tringa totanus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Migrateur il apprécie les prairies humides, les marais, les estrans.
Il est craintif et bruyant. Son cri d’alerte, un tilouit tilouit tilouit sonore, est un son symbolique de nos marais...

Tringa totanus adulte en plumage nuptial
Tringa totanus adulte en plumage nuptial
Crédits : Jean-Yves Piel

Sur l’île de Ré, il est présent toute l’année et nicheur régulier dans les marais du Nord.

Le nid est une dépression peu profonde dans le sol, près ou sous la végétation, ou au pied de hautes herbes pouvant servir de toit. La femelle pond 4 œufs.

Tringa totanus adulte en plumage nuptial
Tringa totanus adulte en plumage nuptial
Crédits : Jean-Yves Piel

Pendant la période de reproduction, il chasse des insectes, des vers et des araignées. Sinon, il consomme des mollusques et des crustacés, et parfois des petits poissons et des têtards.

Mots-clés