Sapin de Nordmann Abies nordmanniana (Steven) Spach

Abies nordmanniana (Steven) Spach ou le Sapin de Nordmann est un conifère sempervirent pouvant atteindre 40 m de hauteur. Il peut aussi s’appeler Sapin du Caucase. Il appartient à la famille des Pinaceae.
Sa croissance initiale est lente. Cette espèce dryade est monoïque [1]. Elle est pollinisée et dispersée par le vent.

Son port est pyramidal. Il devient columnaire chez les vieux sujets.
L’écorce est gris brun, lisse et pustuleuse dans le jeune âge. Puis elle devient tardivement crevassée.
Les bourgeons sont non résineux. Les aiguilles mesurent entre 25 et 30 mm. Elles sont disposées en brosse, rabattues vers l’extrémité du rameau. Elles présentent 2 raies blanches à la face inférieure. Leur extrémité est tronquée, échancrée (non piquante).
Des bractées dépassent des écailles. Elles sont saillantes et réfléchies.
Les fruits sont des cônes dressés. Ils font 10-12 cm de long. Ils se désarticulent sur l’arbre à maturité.

Son aire naturelle correspond au Caucase occidental et à la Chaîne Pontique, sur 1400 km d’est en ouest, de 400 à 1200 m d’altitude.
Elle fut introduite en France, dans les plaines, de préférence à Abies alba.
Sur l’île de Ré, on l’utilise en reboisement, notamment à La Combe à l’eau.

Il est très résistant au froid ainsi qu’aux gelées de printemps en raison de son débourrement tardif. Il accepte le plein découvert.
Il supporte bien les basses altitudes. Cette espèce est indifférente à la richesse chimique du sol. Elle supporte les sols carbonatés, argileux peu compacts, voire superficiels, mais non mouilleux.
Son enracinement est pivotant et puissant.

Mots-clés


[1Monoïque = plante à fleurs mâles et femelles séparées, mais situées sur un même individu