Alliaire Alliaria petiolata (M.Bieb.) Cavara & Grande

Alliaria petiolata (M.Bieb.) Cavara & Grande (Syn. Sisymbrium alliaria) ou l’Alliaire est une Brassicaceae mesurant jusqu’à 80 cm. Elle est bisannuelle ou vivace. Cette plante fleurit d’avril à mai. Elle est pollinisée par les insectes. Ses autres noms sont : Herbe à l’ail, Herbe aux aulx, Velar alliaire, Julienne alliaire, Alliaire officinale...

Alliaria petiolata
Alliaria petiolata
Crédits : Ré Nature Environnement

L’Alliaire a une odeur d’ail. Sa tige est dressée, robuste, velue hérissée à la base.
Les feuilles sont à peu près glabres et larges. Les inférieures sont réniformes crénelées longuement pétiolées. Les supérieures sont cordées, grossièrement dentées, moins longuement pétiolées.
Les fleurs sont blanches et assez petites (6-10 cm de diamètre). La grappe est longue, à pédicelles courts et étalés.
Les siliques [1] sont longues de 4-6 cm, raides, bosselées.

Alliaria petiolata
Alliaria petiolata
Crédits : Cécilia Saunier-Court

L’Alliaire est commune dans presque toute la France mais assez rare en région méditerranéenne et en Corse. C’est une espèce très rare sur l’île de Ré : c’est pourtant une plante rudérale, mais qui recherche des terrains frais.
C’est une espèce de demi-ombre.

Alliaria petiolata
Alliaria petiolata
Crédits : Ré Nature Environnement

C’est une plante mellifère. Elle fait un bon fourrage.

L’alliaire est expectorante, antiasthmatique, antiputride [2], dépurative [3], diurétique et riches en vitamines C. Elle est vulnéraire [4], détersive [5], vermifuge, antiscorbutique. Ses feuilles, appliquées en cataplasme, passent pour être vulnéraires et antiputrides.
La dessiccation lui fait perdre ses vertus et son parfum d’ail.

Les feuilles et les fleurs se consomment crues en salade mélangée. Les graines servent de condiment, écrasées avec du sel.
Les fruits en forme de gousses se consomment frits ou à la vapeur lorsqu’ils sont verts et charnus. Cuites, les feuilles et les fleurs perdent leur parfum d’ail.
Les petites graines, à saveur de moutarde, s’emploient comme épices.

L’alliaire renferme un hétéroside libérant par hydrolyse une huile essentielle semblable à celle que produisent les ails sauvages ou cultivés, appartenant à une famille pourtant bien différente.

Mots-clés


[1Silique : fruit sec, déhiscent, plus long que large, s’ouvrant de la même manière qu’une silicule

[2Antiputride : qui empêche la putréfaction

[3Dépuratif (-ve) : qui purifie le sang en aidant à l’élimination des déchets

[4Vulnéraire : qui contribue à la cicatrisation des plaies et à la guérison des contusions

[5Détersif (-ve) : qui nettoie les plaies et les ulcères