Gravelot à collier interrompu Charadrius alexandrinus (Linnaeus, 1758)

Charadrius alexandrinus (Linnaeus, 1758) ou le Gravelot à collier interrompu est un Limicole appartenant à la famille des Charadriidae.

Charadrius alexandrinus adulte
Charadrius alexandrinus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 15 à 17 cm.
Il est un peu plus petit que le Grand Gravelot.
Ses pattes sont plus longues. Le bec est plus étroit. L’arrière est plus court. La tête est plus large. La calotte est plus plate.
Il est plus clair.
En tous plumages, il a de petites taches sombres aux côtés de la poitrine.
Son bec est noir.
Ses pattes sont noirâtres.
En vol, il a une barre alaire et les côtés de la queue blancs et bien visibles.
La femelle porte des marques gris brunâtre sur la tête et les côtés de la poitrine. Elle a une nuance rouille à la calotte très vague ou absente.
Le juvénile est comme la femelle mais les marques sont plus vagues sur la tête et la poitrine. Le dessus a d’étroits liserés pâles.
Le mâle du premier été a des marques noires et brun-toux incomplètes.
A terre, lorsqu’il est perturbé, il émet souvent un « drt’r’rp » discret et roulé, et un doux sifflement montant « dchouit ».

Charadrius alexandrinus adulte
Charadrius alexandrinus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il est présent sur les côtes basses à zones sableuses et vasières peu profondes.
C’est un visiteur d’été, qui hiverne dans le sud-ouest de l’Europe et au nord-ouest de l’Afrique.
C’est un nicheur rare en France (liste rouge). Les principales menaces pesant sur l’espèce sont le dérangement humain et l’aménagement des côtes.
Sur l’île de Ré, il est potentiellement présent à l’année. Mais il est surtout sur notre territoire de la mi-mars à la mi-septembre.

C’est un oiseau très nerveux, qui parcourt assidument les vasières en alternant marche rapide et courte pose.

Charadrius alexandrinus adulte
Charadrius alexandrinus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

La femelle dépose 1 à 2 pontes à même le sol, comptant chacune 3 œufs. La couvaison est assurée conjointement pendant 3 à 4 semaines. Les jeunes nidifuges prennent leur envol au bout de 26 à 31 jours.

Il consomme de petits invertébrés.

Mots-clés