Grèbe à cou noir Podiceps nigricollis (Brehm, CL, 1831)

Podiceps nigricollis (Brehm, CL, 1831) ou le Grèbe à cou noir est un oiseau de la famille des Podicipedidae.

Podiceps nigricollis adulte
Podiceps nigricollis adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 28 à 34 cm.
Un peu plus petit que le Grèbe esclavon (Podiceps auritus), il est plus élégant, avec un cou plus mince.
Son corps est dodu. L’arrière est souvent nettement tronqué.
Le front est abrupt. Sa calotte est arrondie ou proéminente au-dessus des yeux.
Son bec est menu. Le miroir est blanc des secondaires aux primaires internes.
L’adulte nuptial ne peut être confondu. Il porte des plumets jaune clair ébouriffés, qui pendent sur les côtés de la tête.
L’adulte internuptial présente un pattern (couleur et dessin) de la tête au contraste moindre entre le noir et le blanc si on le compare avec le Grèbe esclavon. Le bas grisâtre de l’œil descend bien sous l’œil. Il a un net rentrant blanc à l’arrière de la calotte.
Son cri est un « pu-iit » calme et montant, répété.

Souvent en petites colonies, il apprécie les zones d’eau libre assez étendues et peu profondes...
C’est un migrateur. Sur l’île de Ré, on peut l’observer de début septembre à la mi-avril, voire de la mi-juillet à la fin avril. Un des meilleurs lieux d’observation demeure les eaux calmes du Fier d’Ars, où le courant du Fier observé de la Patache, aux Portes-en-Ré.

Podiceps nigricollis adulte
Podiceps nigricollis adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Son nid est construit dans des végétaux formant un tas flottant de débris. La nidification s’effectue souvent en petites colonies (jusqu’à quelques dizaines de couples). La femelle dépose 3 à 4 œufs. Les jeunes sont nidifuges. Il n’est pas nicheur dans l’île de Ré.

Son régime alimentaire se compose d’insectes mais aussi de crustacés et de poissons lors de ses hivernages côtiers.

Mots-clés