Dauphin de Risso Grampus griseus

Courant février 2014, un jeune dauphin de Risso ou Grampus griseus s’est échoué vivant au milieu de la Conche à St Clément des Baleines, rompant ainsi la liste des très nombreux cétacés échoués morts durant cette période. C’est un jeune mâle mesurant 1,90m, alors qu’adulte il peut atteindre 4m.

Sa faible constitution ne laissait pas beaucoup d’espoir de survie aux spécialistes de l’observatoire Pélagis de La Rochelle et du Réseau National d’Échouages 17. Avec l’aide des pompiers, l’animal est transporté vers Rivedoux où l’accès à la mer est plus facile. Deux jours sans nouvelle ont laissé penser au succès de l’opération. Mais le dauphin devait être retrouvé sans vie un peu plus loin.

Grampus griseus
Grampus griseus
Crédits : Grégory Ziebacz

Le dauphin de Risso n’est pas un habitué des pertuis, il fréquente les zones de talus continental à la recherche de ses proies, en majorité des céphalopodes qu’il peut aller chercher par 200 m de fond. Sa silhouette est remarquable par l’absence de rostre, avec une tête au sourire accentué, et un aileron dorsale falciforme très droit et plus grand que celui du grand dauphin. Nageant assez lentement, on a le temps de remarquer que sa peau est gris claire, marqué par de nombreuses rayures. Ce sont les Bretons qui, sur la façade Atlantique peuvent le voir depuis la côte en période estivale. Période critique pour l’espèce qui en profite pour se reproduire et allaiter les nouveaux nés, alors que l’activité des nombreux usagers de la mer est au plus fort. Les groupes de six à sept individus sont alors constitués de femelles accompagnés de 2 ou 3 petits.

Notre jeune dauphin a été séparé accidentellement de la protection de sa mère. L’autopsie pratiquée a révélé qu’il était encore dans sa période d’allaitement, les dents de sa mâchoire inférieure n’avaient pas encore poussé, seul, isolé, il ne pouvait pas se nourrir, il est mort de faim.

Mots-clés