Aplysia punctata

Lièvre de mer

Aplysia punctata
Aplysia punctata
Crédits : Mathieu Latour

Cet animal marin est très commun sur les côtes de l’île de Ré. Son nom officiel est Aplysia punctata, mais il est souvent nommé Lièvre de mer ou encore Pisse vinaigre.
C’est un mollusque gastéropode, comme les Escargots et les Bigorneaux, avec une coquille très mince qui est cachée sous des replis de leur peau, sur leur dos. Certains individus atteignent 25 centimètres de longueur.

Aplysia punctata
Aplysia punctata
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Ce sont des animaux hermaphrodites, c’est-à-dire que chacun dispose des deux sexes. Pour se reproduire, ils ont besoin de trouver un partenaire avec qui ils vont s’accoupler et alternativement fonctionner comme mâle et comme femelle.
Ils vont ensuite déposer et coller leur ponte sur les supports. Ces pontes sont faciles à reconnaître car elles ont la forme d’un très long cordon replié sur lui-même et qui ressemble à un tas de spaghettis.
La couleur évolue avec le temps car les petits œufs qui se trouvent à l’intérieur de ces cordons changent de couleur en fonction de leur stade de développement : jaune clair puis rosé puis violacé peu de temps avant que les larves ne s’en échappent. Elles sont alors nageuses et partent en pleine eau pour quelques semaines. Chacune revient ensuite se poser sur les fonds rocheux pour se métamorphoser en une toute petite Aplysie.

Œufs d'Aplysia punctata
Œufs d’Aplysia punctata
Crédits : Mathieu Latour

Les Aplysies sont herbivores et broutent les algues fixées sur les roches.
Elles vivent une année environ et après avoir pondu, les individus meurent et sont souvent entraînés sur les hauts de plages, où ils échouent dans les laisses de mer. Il est alors fréquent d’en observer des milliers de cadavres, tous plus ou moins abîmés.

Aplysia punctata
Aplysia punctata
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Quand elles sont fortement dérangées, les Aplysies émettent un liquide violacé qui diffuse dans l’eau. Ce liquide les dissimule aux yeux d’éventuels prédateurs. Il est agressif vis à vis de certaines espèces. C’est ce phénomène qui est à l’origine de leur nom de Pisse vinaigre.
Parfois au lieu de s’accoupler avec un seul partenaire, elles forment des chaînes de plusieurs individus qui fonctionnent tous simultanément comme mâle avec l’individu placé en dessous et comme femelle avec celui qui est au dessus.
Elles sont bien connues dans de nombreux laboratoires de recherche, car leur cerveau contient de très grosses cellules nerveuses, les neurones, sur lesquelles sont réalisées de multiples expériences destinées à comprendre comment fonctionnent nos propres cellules nerveuses.