Oxythyrea funesta

Cétoine grise

Dans la sous-famille des Cetoniinae (les cétoines), c’est l’espèce la plus commune dans l’île de Ré.

Oxythyrea funesta
Oxythyrea funesta
Crédits : Marcel Jouve

On la rencontre, de jour, à partir d’avril jusqu’en septembre, sur toutes sortes de fleurs, notamment de rosacées et dans à peu près tous les milieux. Plus petite que la cétoine dorée (Cetonia aurata), elle est facile à identifier par sa couleur noire et ses points blancs sur les élytres et le pronotum.

Oxythyrea funesta accouplées
Oxythyrea funesta accouplées
Crédits : Marcel Jouve

Sa taille est de l’ordre du cm. Adulte, elle se nourrit de pollen mais aussi des organes floraux d’espèces diverses. La larve est saprophage dans le sol ou le bois en décomposition, mais elle consomme aussi des racines.