Pipistrellus pipistrellus (Schreber, 1774)

Pipistrelle commune

96 mammifères sont répertoriés en Poitou-Charentes sur les 146 espèces connues en France. 73 d’entre eux sont terrestres, 23 sont marins. Parmi les 73 mammifères terrestres, 25 sont des chauves-souris (chiroptères).

Pipistrellus pipistrellus
Pipistrellus pipistrellus
Crédits : Teddy Rousse

La plus connue, très présente dans l’île de Ré est la pipistrelle commune ou Pipistrellus pipistrellus de la famille des Vespertilionidae.
Son envergure (18 à 24 cm), sa taille (1,5 à 2 cm), son poids (3 à 8 g) en font la plus petite chauve-souris. Ses pattes et sa queue sont dépourvues de poils.
Sa durée de vie d’environ 15 à 20 ans, son adaptation à la proximité humaine autour des lampadaires « à insectes » notamment, en font un mammifère abondant.

La moindre fissure lui sert de refuge tant pendant son hibernation que pendant « sa vie active ».
Son vol de chasse papillonnant est fantasque même si, dans nos jardins, elle emprunte souvent le même parcours. Ses proies sont des diptères (moustiques) et papillons de moins de 10mm. La Pipistrelle commune chasse à proximité (1 ou 2 km) de son gite, ce qui lui permet de se poser régulièrement soit dans son gite ou dans un site de repos entre 2 séances de chasse. Vous pouvez donc en déduire que les Pipistrelles de votre jardin habitent chez vous ou chez un proche voisin...

Pipistrellus pipistrellus (Schreber, 1774)
Pipistrellus pipistrellus (Schreber, 1774)
Crédits : INPN

A la belle saison, on peut la trouver derrière les volets restés ouverts de nos maisons.
On la repère aux petites pelotes (parties les plus dures des insectes) qu’elle rejette à la sortie de sa cachette… Elle met bas deux petits par an qu’elle allaite après une phase de vie en petite colonie rassemblant mâles et femelles. Leurs vols en zigzag aux alentours de nos maisons en font un animal familier très apprécié des enfants…
On soulignera la capacité qu’ont les pipistrelles à vivre dans le bâti humain, en présence et proximité humaine. Cette situation illustre parfaitement l’adaptation naturelle des espèces tolérées et acceptées par l’homme, non chassées elles prospèrent en parfaite harmonie... Les chauves-souris sont très utiles dans la capture des moustiques, elles rentrent même dans les pièces des maisons pour les poursuivre et... les dévorer.