Pipit maritime Anthus petrosus (Montagu, 1798)

Anthus petrosus (Montagu, 1798) ou le Pipit maritime est un oiseau de la famille des Motacillidae.

Anthus petrosus adulte
Anthus petrosus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 15,5 à 17 cm.
Il est assez charpenté.
Il a une dominante sombre, avec des motifs vagues.
Ses pattes sont sombres (parfois brun rougeâtre moins sombre mais jamais couleur chair).
Le bec est assez long et sombre.
Ses rectrices externes sont grisâtre pâle et non blanc pur.
Le sourcil est court et insignifiant.
Son cercle oculaire est étroit et blanc.
Le dessous est blanc sale souvent à nuance chamois.
Sa poitrine et ses flancs ont des rayures sombres nombreuses mais diffuses.
Le dessus est gris-brun vaguement nuancé d’olivâtre.
Son manteau est rayé de sombre.
Il émet, pour contact, un « viisst » explosif et perçant, généralement isolé ou répété. Le chant est composé d’une série de sons fins, aigus et répétés, avec 3 ou 4 motifs.

Anthus petrosus adulte
Anthus petrosus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il vit exclusivement sur le littoral. On le croise sur des côtes rocheuses, des îles ou des îlots. Il migre la plupart du temps pour hiverner sur les côtes d’Europe occidentale.
Bien que migrateur, ce Pipit est présent toute l’année sur l’île de Ré.

Le pipit maritime est le plus souvent observé solitaire ou en couple alors qu’il patrouille sur son biotope à la recherche de ses proies.

Il construit une coupe de végétaux garnie de matériaux fins, le plus souvent dans un creux de rocher, ou sous un talus ou encore une touffe d’herbe de la prairie côtière. En général la femelle y pond 4 à 5 œufs, couvés deux semaines. L’envol des jeunes se déclenche après deux autres semaines.

Anthus petrosus adulte
Anthus petrosus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il s’est spécialisé dans la prédation des petits invertébrés du littoral : crustacés, insectes, mollusques.

Mots-clés