Martinet pâle Apus pallidus (Shelley, 1870)

Apus pallidus (Shelley, 1870) ou le Martinet pâle est un oiseau de la famille des Apodidae.

Il mesure de 16 à 18 cm, pour une envergure de 39 à 44 cm.
Il ressemble au Martinet noir (Apus apus). Les ailes sont un peu plus larges.
La tête et le cou sont plus larges. Le corps est plus trapu.
Le front et la gorge sont en général plus clairs.
La tache oculaire est foncée, tranchant sur les côtés de la tête brun plus clair.
Les ailes sont avec des rémiges secondaires, primaires internes et des couvertures primaires externes et l’avant du dos à peu près noirâtres.
Le dessous du corps est légèrement plus clair et à motif plus écailleux que chez le Martinet noir.
Il émet des sons similaires au Martinet noir. Son cri est dissyllabique. Le plus courant est « vrrii-é », plus nettement descendant, presque toujours plus grave, enfin un peu plus sec, plus mécanique et plus dur.

Il vole à coups d’ailes plus lents, avec des planés plus longs.
Il niche dans un trou de bâtiment ou de paroi rocheuse.

C’est un migrateur, qui hiverne au sud du Sahara.
Sur l’île de Ré, il fut observé en janvier, octobre et novembre.

Mots-clés