Aigle pomarin Clanga pomarina (Brehm, CL, 1831)

Clanga pomarina (Brehm, CL, 1831) (Syn. Aquila pomarina) ou l’Aigle pomarin est un rapace de la famille des Accipitridae.

Il mesure de 55 à 65 cm. Il a une envergure de 143 à 168 cm.
Il est trapu et sombre.
Les ailes sont de largeur uniforme, à bout profondément « digité ».
La septième primaire est digitée de façon insignifiante (juvénile) ou courte (adulte).
Sa queue est arrondie et assez longue.
De face, les ailes sont légèrement en angle au poignet et la main est abaissée, surtout en plané et aussi un peu en vol à voile.
Les coups d’aile sont assez rapides.
Sa tête et son cou sont de type buse. Son bec est frêle pour un aigle.
Les narines sont rondes.
Son plumage est brun foncé avec la tête, le cou et les couvertures sus-alaires sont plus clairs.
La petite tache basale est blanchâtre sur le dessus de la main.
La plupart des individus ont un peu de blanc aux sus-caudales.
Le dessous des ailes a, chez la plupart des oiseaux, des couvertures alaires plus claires que les rémiges.
Ses rémiges ont des barres sombres serrées au moins aussi larges que les pâles avec lesquelles elles alternent.
Les barres sont distinctes jusqu’au bout.
L’adulte a des petites et moyennes couvertures sus-alaires jaune brunâtre clair, formant une zone bien délimitée à l’avant de l’aile. La calotte et la nuque sont pâles. Le dos est sombre on un peu plus pâle selon la mue et la décoloration. Il a une tache blanche à la base de la main, petite mais nette. Il n’a pas de net bout blanc aux grandes couvertures, aux rémiges secondaires ou aux rectrices.
Le juvénile a des couvertures sus et sous-alaires plus foncées que chez l’adulte, brun moyen, mais habituellement un peu plus claires que les grandes couvertures et les rémiges. La tête est brune avec une tache dorée roussâtre à la nuque. La tache est blanche à la base de la main assez large, débordant souvent sur les rémiges primaires internes. Il a des grandes couvertures sus et sous alaires. Le bord postérieur des ailes et de la queue a un vague bout blanc. Les couvertures sus-alaires moyennes externes ont souvent un bout blanc également. Il a une tendance à avoir les rémiges secondaires saillantes.
C’est un oiseau bruyant sur les lieux de nidification.

Il niche dans les forêts et les grands bois de plaine.
C’est un visiteur d’été. Il hiverne en Afrique. Sur l’île de Ré, il fut observé entre la mi-février et la mi-mars.

Cet aigle plane avec les ailes légèrement baissées. Il pratique le vol sur place occasionnellement.

Son nid est construit par les deux adultes, à environ 15 mètres au-dessus du sol, dans un arbre. C’est une plate-forme faite de rameaux de bois, et tapissée de brindilles et parfois d’herbes. La femelle dépose deux œufs blanchâtres tachetés de brun. L’incubation dure environ 36 à 41 jours, assurée par la femelle qui commence à couver dès le premier œuf pondu.
Les poussins sont couverts de duvet blanc grisâtre à la naissance. Un seul des deux poussins arrivera à survivre et quittera le nid vers l’âge de 51-58 jours, et devient indépendant trois à quatre semaines plus tard.

Son alimentation est très variée : depuis des mammifères de petite taille, des oiseaux d’espèces très différentes, des amphibiens, des reptiles, et jusqu’à des tortues.

Mots-clés