Hibou des marais Asio flammeus (Pontoppidan, 1763)

Asio flammeus (Pontoppidan, 1763) ou le Hibou des marais est un rapace nocturne de la famille des Strigidae.

Asio flammeus adulte
Asio flammeus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 33 à 40 cm, pour une envergure de 95 à 105 cm.
Les ailes sont longues, étroites et assez pointues.
Sa tête est assez petite et ronde.
Les aigrettes sont très réduites, rarement apparentes.
Son plumage est brun jaunâtre clair et blanc beigeâtre, très rayé.
Sous certains éclairages, il peut paraître blanchâtre.
La face est pâle avec yeux jaune enchâssés dans du noir, conférant une expression « agressive ».
En vol, il diffère du Hibou moyen-duc par : d’abord un postérieur du bras blanc, le bout des ailes presque totalement noir avec une bande subterminale pâle, contrastant entre la poitrine rayée et le ventre à peu strié, la queue à larges barres, le dessous des tertiaires sombre, les ailes proportionnellement un peu plus longues et plus étroites.
Les sexes sont semblables. Les mâles sont en général à dessous et face plus clairs, et moins rayés.
La femelle émet un « tyèh-èf » rauque et énergique. Le chant en vol est une série rapide de hululements graves et étouffés « pou-pou-pou-pou-pou… ».

Son vol est souple et capricieux. Les coups d’ailes sont calmes, ailes paraissant raides. Il plane souvent, avec des ailes légèrement levées.
Il se pose souvent à terre.
On le rencontre sur des landes et des friches, des buissons dans les prés, des marais et des tourbières.

C’est un migrateur au nord de l’Europe. Il est sédentaire ailleurs.
Sur l’île de Ré, on peut le croiser quasiment toute l’année, avec un pic de la mi-octobre à fin-novembre. Il est assez rare.
Il est partiellement diurne.

Asio flammeus adulte
Asio flammeus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il se nourrit plutôt la nuit. Il s’abat sur sa proie dès qu’elle est localisée. Dans la végétation dense, il voltige avant de se jeter sur elle. La proie est portée dans les serres.

La parade nuptiale du mâle comprend des vols élaborés. Le mâle effectue un plongeon aérien spectaculaire pour impressionner la femelle. Il pratique aussi des claquements d’ailes pour prévenir la femelle de sa présence.
Le hibou des marais est connu comme étant un grand migrateur dans la partie nord de son habitat.

Le nid est creusé en avril par la femelle en grattant le sol. Le fond est garni de brins d’herbes et de plumes qu’elle arrache à sa poitrine. Il est abrité par de la végétation dense, sous des broussailles, des roseaux ou des touffes d’herbes, et souvent situé près de l’eau.
La femelle pond de 5 à 7 œufs blancs. Les œufs sont pondus tous les 2 jours, et l’incubation dure de 21 à 37 jours.
Les jeunes commencent à fureter autour du nid vers le douzième jour. Leur plumage est complet au bout de 4 semaines.

Le hibou des marais est friand de petits mammifères, mais il attrape aussi des oiseaux.

Mots-clés