Hibou moyen-duc Asio otus (Linnaeus, 1758)

Asio otus (Linnaeus, 1758) ou le Hibou moyen-duc est un rapace nocturne de la famille des Strigidae.

Asio otus adulte
Asio otus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 31 à 37 cm. Son envergure est de 86 à 98 cm.
Les ailes sont longues et assez étroites.
Ses aigrettes sont longues et souvent apparentes.
Il a une certaine similarité avec le Hibou des marais, renforcée par le motif identique du dessus des ailes : une grande zone chamois jaunâtre à la base de la main, accentuée par les couvertures primaires et le bout de l’aile, sombres.
Il diffère par l’absence de bord postérieur rayé de sombre, la queue à barres denses et diffuses, les tertiaires sans dessous sombre, les yeux orangés, les ailes proportionnellement un peu plus courtes et larges.
Les sexes sont semblables. Les mâles sont plus clairs et à rayures plus fines dessous. La face est plus claire et moins chamois.
L’adulte est assez silencieux. La femelle émet un « pèh-èv » faible, nasillard et répété. L’alarme est un « vrak, vrak-vrak » nerveux, rauque et nasillard.

On le rencontre dans des forêts et des bois, le bocage, des bosquets, de grands parcs avec conifères.
C’est un migrateur dans le nord de l’Europe. Il est sédentaire au sud.
Sur l’île de Ré, il est présent à l’année. Il niche et hiverne sur notre territoire.

Le hibou moyen-duc chasse la nuit dans les champs et les marais. La plupart des proies sont capturées sur le sol, ou dans la végétation. Il les tue en tapant l’arrière de la tête et les avale entières. Il régurgite des pelotes trois à quatre heures après s’être nourri.
Les deux parents défendent le nid contre les prédateurs. Ils volent en cercle autour du nid et claquent du bec vers l’intrus. Ils peuvent aussi foncer sur lui en plongeant d’une certaine hauteur. Ils savent feindre d’être blessés pour leurrer le prédateur et l’éloigner du nid.

Asio otus adulte
Asio otus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Le hibou moyen-duc peut voler dans des zones à végétation dense. Son vol est fait de lents battements d’ailes alternant avec de longs glissés.

Il niche dans des zones boisées, caché dans une végétation dense. Il utilise habituellement un nid abandonné, fait avec des brindilles par une autre espèce.
La femelle dépose 4 à 5 œufs blancs, lisses et brillants. L’incubation dure 25 à 30 jours. Elle reste au nid toute la journée, mais elle sort brièvement la nuit.
Les poussins sont semi-nidifuges, et sont couvés par la femelle pendant 2 semaines. Ils quittent le nid au bout de trois semaines. Au bout de 35 jours, ils commencent à effectuer des vols courts. Ils deviennent indépendants au bout de dix à onze semaines.
Le mâle apporte de la nourriture à la femelle et aux jeunes pendant l’incubation et la période au nid.

Le hibou moyen-duc se nourrit de petits mammifères tels que les campagnols, les lapereaux, les jeunes rats. Il peut aussi attraper de petits oiseaux, des petits serpents et des insectes.

Mots-clés