Chevêche d’Athéna Athene noctua (Scopoli, 1769)

Athene noctua (Scopoli, 1769) ou la Chevêche d’Athéna est un rapace de la famille des Strigidae. Son autre nom est Chouette chevêche.

Athene noctua nominale adulte
Athene noctua nominale adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 23 à 27,5 cm, pour une envergure de 50 à 57 cm.
La tête est ronde et large.
Elle a de longues pattes et une courte queue.
Elle est brunâtre dessus avec des taches blanches et blanchâtre dessous avec des rayures brunes serrées.
Son sourcil est oblique blanchâtre donnant une expression sévère.
Les yeux sont jaunes.
Le juvénile a des motifs plus diffus. Il n’a pas de taches blanches sur la calotte.
Son cri habituel est un jappement perçant « kiio », descendant, souvent répété indéfiniment.

Athene noctua glaux adulte
Athene noctua glaux adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Son vol est rapide et, sur de longs trajets, onduleux.
Lorsqu’elle est inquiète, elle est souvent ramassée. Lorsqu’elle est excitée, elle se redresse et se tasse tout à tour.
On la rencontre dans des régions ouvertes avec des champs, des prairies pâturées, des bosquets, le bocage avec des haies et des murets, parfois rocheuses. Elle peut être dans des zones semi-désertiques.
C’est une espèce sédentaire. Sur l’île de Ré, elle est présente à l’année et y niche.

Son alimentation est composée d’insectes, de campagnols et souris, de petits oiseaux, de petits batraciens et de reptiles.

La chevêche d’Athéna est active de jour comme de nuit, mais elle chasse plutôt la nuit, à l’aube et au crépuscule. Pendant le jour, elle est souvent perchée à découvert sur des pylônes ou des arbres.
Quand elle chasse, elle effectue un vol rapide et direct, et se laisse tomber sur sa proie pour la capturer. Elle l’emporte ensuite dans une cavité d’arbre pour la dévorer. La chevêche d’Athéna a des serres puissantes, et est capable d’empoigner des petits mammifères et oiseaux de sa propre taille. Elle peut aussi voltiger sur place pour attraper des insectes.
Elle rejette de petites pelotes depuis son perchoir favori, dortoir ou nid. Ces pelotes ovales s’accumulent sur le sol, sous ces perchoirs.

Athene noctua vidaltii adulte
Athene noctua vidaltii adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle a un vol très ondulant, avec de rapides battements alternés avec les ailes closes, sur de longues distances. Quand elle poursuit une proie, le vol est plus direct.

Le nid peut être situé sur le sol dans un terrier, ou dans un trou dans un arbre, dans la roche ou dans un immeuble.
La femelle dépose 3 à 5 œufs lisses et blancs vers fin avril. L’incubation démarre habituellement avec le premier œuf pondu. L’incubation dure environ 28 à 29 jours, assurée par la femelle qui est nourrie par le mâle. Les poussins sont nidicoles. Ils sont nourris par les deux parents, mais c’est le mâle qui produit la nourriture pendant les deux premières semaines pour la famille entière. Les jeunes quittent le nid au bout de 35 jours, et les parents les nourrissent encore pendant quelques temps. Ils deviennent indépendants au bout de 9 ou 10 semaines.

Mots-clés