Buse variable Buteo buteo (Linnaeus, 1758)

Buteo buteo (Linnaeus, 1758) ou la Buse variable est un rapace diurne de la famille des Accipitridae.

Buteo buteo juvénile
Buteo buteo juvénile
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 46 à 58 cm, avec une envergure de 110 à 132 cm.
Elle est assez trapue et à larges ailes.
Son cou est court et épais.
La queue est plus courte que la largeur des ailes. Elle est blanc sale à barres grises serrées.
Ses coups d’ailes sont raides et assez rapides en vol battu.
Le plumage est variable, très sombre à très pâle.
Elle a une forme particulière, colorée, avec une bande plus claire entre la poitrine et le ventre sombres.
Le bord postérieur et le bout des ailes sont noirâtres en dessous.
Le reste des rémiges a un dessous blanchâtre, avec les barres sombres.
L’adulte a une nette et large barre terminale noirâtre à la queue. Ses plumes sont plus claires à la poitrine. Le bas du ventre et les grandes couvertures sous-alaires ont de fines barres, sans grosses taches ni bandes longitudinales. Les ailes sont de largeur assez uniforme avec une main un peu plus fournie. La queue est un peu plus courte que chez les jeunes.
Les juvéniles n’ont pas de barre terminale nettement plus large. Le dessous est grossièrement rayé, surtout à la poitrine. Une partie des plumes est plus tachetée ou à barres vagues, mais les rayures dominent. La main est étroite. La queue est souvent un peu plus longue que chez l’adulte. L’iris plus clair.
C’est un oiseau bruyant pour un rapace, surtout au printemps.

Elle est souvent posée à l’affut sur les poteaux téléphonique et de clôture.
Elle vole fréquemment en cercles. Elle a souvent la queue en éventail et les ailes légèrement avancées, levées en V aplati.
Elle plane les ailes à plat, généralement avec le bras légèrement levé et la main un peu abaissée, le poignet saillant.
En plané rapide, ses poignets sont tenus en avant et rémiges primaires nettement rejetées vers l’arrière.
On la rencontre dans des bois et des bosquets, des milieux ouverts, des champs, des prairies et des marais.

Buteo buteo forme claire
Buteo buteo forme claire
Crédits : Jean-Yves Piel

Sur l’île de Ré, elle est présente à l’année. D’ailleurs, elle niche sur notre territoire.

La buse variable est très active.
Elle s’alimente de petits mammifères qu’elle chasse au sol, mais aussi d’oiseaux, reptiles, batraciens et insectes. On considère que la buse variable a la vue la plus perçante de tous les oiseaux de proie.
La buse variable est sédentaire et très territoriale. Un couple établi sur un territoire y restera toute sa vie.

Buteo buteo forme sombre
Buteo buteo forme sombre
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle niche sur les arbres élevés dans les forêts.
Le nid se trouve dans un arbre, de 6 à 30 mètres. Il est fait de rameaux de bois sec, racines et petites branches. L’intérieur est tapissé de feuilles vertes.
La femelle dépose 3 à 4 œufs, à intervalles de deux ou trois jours. Le mâle remplace la femelle si elle quitte le nid, et il lui apporte des proies et la nourrit pendant l’incubation qui dure environ 35 jours, jusqu’à la naissance du dernier poussin.
A l’âge d’un mois, les jeunes sont capables de dévorer les proies apportées au nid. Même après avoir quitté le nid, ils restent très dépendants des parents jusqu’après l’été, période où ils se dispersent.

Mots-clés