Busard Saint-Martin Circus cyaneus (Linnaeus, 1766)

Circus cyaneus (Linnaeus, 1766) ou le Busard Saint-Martin est un rapace diurne de la famille des Accipitridae.

Circus cyaneus adulte
Circus cyaneus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 42 à 55 cm, avec une envergure de 97 à 118 cm.
Il a de longues ailes et une longue queue.
Les ailes sont levées en V aigu lors des planés.
Le mâle adulte a le bout des ailes noir, le dessous blanc avec la poitrine et la tête nettement gris bleuté et le bord postérieur des ailes sombre. Le dessus est gris bleuté avec les sus-caudales blanches.
La femelle adulte a le dessus brun avec sus-caudales blanches, un peu de blanc jaunâtre aux couvertures du bras. Le dessous est blanc - beige rayé de brun.
Le juvénile diffère de la femelle adulte par le dessous plus jaune roussâtre, moins rayé, surtout au ventre, et par une zone aux couvertures sus-alaires plus roussâtre et plus étendue.
Les couvertures sus-alaires sont grandes et à bout pâle.
La femelle émet une série de gazouillis « tii-it-it-it-ét-it-ét… ». Le mâle émet un « tièk-èk-èk-èk » plus net.

Circus cyaneus adulte
Circus cyaneus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On le croise dans les tourbières des forêts claires de conifères, les marais, les étangs peu profonds à végétation dense et dans l’ouest, surtout dans les cultures.
Il peut être aussi présent dans les clairières et les coupes, les landes à bruyères en terrain plat ou vallonné.

Sur l’île de Ré, il est présent toute l’année, mais surtout de la mi-août à la mi-avril.
Pour chasser, le busard Saint-Martin vole à très basse altitude, regardant continuellement vers le bas.
Pendant la période de nidification, il se montre très agressif envers ses congénères, les attaquant sans hésiter. Si un intrus s’approche du nid, les adultes le harcèlent en vol en piaillant.

Circus cyaneus juvéniles
Circus cyaneus juvéniles
Crédits : Jean-Yves Piel

Il occupe en principe le même territoire d’année en année.
La femelle construit entièrement le nid, presque toujours sur le sol, sur des genêts aplatis. Elle emploie en général des herbes sèches ou de petits rameaux secs de genêts. Vers fin avril, elle dépose de 4 à 6 œufs blanc bleuté clair. L’incubation commence au 2e ou 3e œuf, assurée par la femelle. Elle dure de 29 à 30 jours, plus 3 ou 4 jours de plus pour que tous les œufs aient éclos.

Son alimentation est principalement composée de petits mammifères (notamment les souris et les petits lapins).

Mots-clés