Busard pâle Circus macrourus (Gmelin, SG, 1770)

Circus macrourus (Gmelin, SG, 1770) ou le Busard pâle est un rapace, appartenant à la famille des Accipitridae.

Circus macrourus adulte
Circus macrourus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 40 à 50 cm, pour une envergure de 97 à 118 cm.
Sa silhouette est analogue à celle du Busard cendré. Mais il en diffère par la base des ailes en moyenne un peu plus large et par le bout des ailes plus court et fourni.
Il est également un peu plus trapu.
Le mâle adulte est très pâle, gris perle dessus. Le dessous est blanc, avec la tête et la poitrine seulement un peu ombrées. Il a une étroite zone cunéiforme noire au bout de l’aile.
La femelle adulte est très similaire à celle du Busard cendré mais elle en diffère par les secondaires presque uniformément brun foncé dessus sans bande sombre. Les rémiges secondaires sont plus sombres dessous avec les barres sombres plus serrées et les barres pâles fonçant vers le corps. Le bord postérieur de la main plus clair que chez le busard cendré et les rémiges primaires ont des barres plus vagues à la partie distale. Les grandes couvertures sous-alaires et les axillaires sont sombres, finement pointillées de pâle ou diffusément rayées de brun-roux.
Le juvénile est très semblable au jeune Busard cendré mais il en diffère par le collier beige ou blanchâtre sans taches, bien apparent, rehaussé par les côtés du cou uniformément brun foncé. Les rémiges secondaires internes sont souvent sans barres.

On le rencontre dans les vastes plaines herbeuses et broussailleuses ou les marais.
Sur l’île de Ré, il a été observé exceptionnellement durant la deuxième quinzaine de septembre.

A partir de la fin août ou début septembre, les busards pâles quittent leurs lieux de nidification pour rejoindre des territoires plus cléments situés au sud. La migration s’effectue sur un large front et les concentrations d’oiseaux aux points de passage dans les détroits sont généralement peu importantes.

Les busards pâles atteignent la maturité sexuelle probablement vers l’âge de 2 ou 3 ans. Ces oiseaux arrivent sur leurs lieux de nidification en avril et ils sont déjà appariés. Dès qu’ils ont trouvé un endroit approprié pour se reproduire, ils marquent leur territoire par une série de parades aériennes tout à fait semblables à celles du busard cendré. Le nid est placé à terre, dissimulé par les herbes et souvent proche d’un point d’eau. A la fin du mois d’avril ou au début du mois de mai, la femelle y dépose 4 à 5 œufs qu’elle couve seule pendant 29 à 30 jours. Les petits séjournent au nid pendant 33 à 45 jours.

Les busards pâles se nourrissent principalement de rongeurs. Ces oiseaux capturent aussi beaucoup d’oiseaux. Occasionnellement, ils attrapent des lézards et des insectes.

Mots-clés