Gros-bec casse-noyaux Coccothraustes coccothraustes (Linnaeus, 1758)

Coccothraustes coccothraustes (Linnaeus, 1758) ou le Gros-bec casse-noyaux est un oiseau de la famille des Fringillidae.

Coccothraustes coccothraustes adulte
Coccothraustes coccothraustes adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 16,5 à 18 cm.
Il est assez grand avec des proportions typiques.
Son bec est très fort et triangulaire. Sa tête est grosse. Le cou est massif. Il a une courte queue.
Les couleurs dominantes sont brun-roux et chamois, avec des détails noirs, blancs et gris.
Le bec nuptial est gris noirâtre avec la base gris bleuté.
Les ailes sont noir-bleu brillant.
Les sexes sont semblables mais à rémiges entièrement noires. La femelle a une plage gris cendré aux secondaires.
En vol, la barre alaire est blanche à la main. Le bout est blanc à la courte queue.
Le juvénile a la poitrine jaune grisâtre et le ventre grossièrement tacheté de foncé.
Il émet un très dur « pix ! » à tonalité quasiment électrique.

On le rencontre dans les forêts de feuillus et mixtes, surtout composées de vieux bois de feuillus avec chênes, charmes, hêtres… mais aussi de vergers, surtout de cerisiers.
Cet oiseau est un migrateur partiel.
Sur l’île de Ré, on peut le croiser, très rarement, en février, mars, avril, juillet, septembre et octobre.
Il est très farouche, difficile à voir.
Son nid est dans un arbre.

Coccothraustes coccothraustes adulte
Coccothraustes coccothraustes adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Dès que le Gros-bec casse-noyaux a réussi à attirer une femelle par son chant, la parade nuptiale commence. Le mâle offre aussi de la nourriture à la femelle, en la lui donnant directement dans le bec. A cette période, il se montre particulièrement agressif et nerveux.
Pour casser les coques des graines ou les noyaux de certains fruits, le Gros-bec est très habile. L’intérieur du bec est pourvu de stries, permettant de bien caler la graine ou le noyau. L’oiseau les partage en deux, en se servant de la jointure entre les deux moitiés de la coque.

Il nidifie souvent en petites colonies, mais aussi parfois, un seul couple peut occuper un bosquet entier. Le mâle choisit le site du nid, et commence à construire les fondations. Le nid en forme de coupe est ensuite complété par la femelle. L’intérieur est tapissé de très fines radicelles, de poils ou de crins.
La femelle dépose de 4 à 7 œufs gris bleuté ou vert pâle, mais la couleur est très variable, ainsi que les taches, les points ou les stries sur la coquille. L’incubation dure environ de 9 à 11 jours.
Les jeunes quittent le nid au bout de 10 à 12 jours, mais sont nourris par les parents pendant encore 15 jours.

Le Gros-bec casse-noyaux se nourrit d’une grande variété de graines et de fruits à coques et à noyaux durs. Au printemps, il consomme beaucoup de chenilles et des cerfs-volants qu’il capture souvent en vol.

Mots-clés