Pigeon colombin Columba oenas (Linnaeus, 1758)

Columba oenas (Linnaeus, 1758) ou le Pigeon colombin est un oiseau de la famille des Columbidae.

Il mesure de 29 à 35 cm, pour une envergure de 60 à 68 cm.
Il ressemble au Pigeon ramier.
Son plumage est gris-bleu avec une tache au cou à reflets verts et lie-de-vin.
En vol, le dessous des ailes est gris. Le dos et les couvertures sus-alaires sont gris-bleu plus clair.
Il a de petites marques alaires noires.
Son plumage est identique chez les 2 sexes et à tout âge.
Le chant est une série de « ou-ué » sourds.

On le rencontre dans les forêts et les parcs à vieux feuillus offrant des cavités (présent jusqu’en ville).
C’est un migrateur partiel, qui hiverne dans l’ouest et le sud-ouest de l’Europe.
Sur l’île de Ré, il est surtout croisé en octobre. Mais on peut aussi le voir de décembre à mars, en juillet et en septembre.

Il est assez farouche.
Il fait son nid dans une cavité d’arbre ou de bâtiment.

Après la saison de reproduction, il se mêle souvent aux pigeons ramiers, aux corbeaux freux et aux choucas des tours, mais on le voit parfois vivre en groupe spécifique d’une petite vingtaine d’individus.

Le pigeon revient relativement tôt au printemps. La cavité prévue pour le nid peut être tapissée de brindilles et de paille, mais parfois les deux œufs blancs sont pondus directement sur le plancher et couvés durant 16 à 18 jours. Pendant les dix premiers jours, les parents nourrissent les petits avec une substance rappelant le lait caillé. Puis, des quantités toujours plus importantes de graines trouvées dans les champs et en forêt sont incorporées au menu. Les jeunes forment leur plumage en moins d’un mois, époque à laquelle la femelle est déjà en train de couver une nouvelle nichée.

Il picore des graines, des feuilles, des tiges et des bourgeons. Il préfère les terrains plus ou moins dénudés et s’alimente près de l’eau ou dans les arbres.

Mots-clés