Corvus frugilegus (Linnaeus, 1758)

Corbeau freux

Corvus frugilegus (Linnaeus, 1758) ou le Corbeau freux est un oiseau de la famille des Corvidae.

Corvus frugilegus adulte
Corvus frugilegus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 41 à 49 cm, avec une envergure de 81 à 94 cm.
Son plumage est noir à reflets violet rougeâtre sous certains angles.
L’adulte a la peau nue blanc grisâtre autour de la base du bec. Il n’a pas de plumes aux narines.
Le front est plat. Son crâne est pointu. Sa nuque est courte. Sa poitrine est plate. Le ventre est saillant, avec des culottes de plumes lâches.
La zone autour du bec est dénudée de février à mai de la 2e année.
Le bout de la queue est arrondi, presque cunéiforme.
La main est relativement longue et le bout de l’aile est étroit.
Il émet un cri rêche, nasillard, bruyant, à « r » moins net que chez la corneille.

Corvus frugilegus adulte
Corvus frugilegus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il niche en colonies.
On le rencontre dans la campagne cultivée. Il est assez peu farouche quand on ne le chasse pas.
C’est un migrateur partiel.
Sur l’île de Ré, il peut être présent de janvier à mai, ainsi qu’en octobre.

Il niche en colonies comprenant plusieurs centaines de nids installés à la cime des arbres généralement à proximité d’un point d’eau. En mars, la femelle pond 3 à 5 œufs vert ou bleu clair tachés de sépia ou de gris dont l’incubation dure de 17 à 20 jours . Les jeunes sont nidicoles et ne s’envolent qu’au bout d’environ 35 jours après l’éclosion.

Corvus frugilegus adulte
Corvus frugilegus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il se nourrit en groupes dans les labours, les pâtures, au bord des fossés, souvent en compagnie de Choucas des tours. Il est omnivore mais apprécie surtout insectes, vers de terre...