Delichon urbicum

Hirondelle de fenêtre

Delichon urbicum ou Hirondelle de fenêtre est un oiseau de la famille des Hirundinidae.

Delichon urbicum adulte
Delichon urbicum adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 13,5 à 15 cm.
Le blanc du croupion tranche sur le reste du dessus, noir.
La calotte, le dos et les épaules sont bleu luisant.
Le dessous est blanc.
La queue est courte, noire et moyennement fourchue.
Chez l’oiseau posé, les pattes sont emplumées de blanc.
Le juvénile est presque comme l’adulte mais il est plus terne dessus. Les rémiges sont liserées de pâle. La gorge et le haut de la poitrine sont gris brunâtre sale. La base du bec et le dessous sont un peu jaunes.

C’est une visiteuse d’été, qui hiverne en Afrique.
Sur l’île de Ré, elle est présente de début avril à fin septembre, voire de mi-février à fin novembre. Nicheuse dans les villages Des Portes, Loix, Ars, Saint-Martin, La Flotte, Le Bois, La Couarde... Elle occupait des rues entières à La Flotte, Les Portes il y a encore 20 ans. La diminution de la population rétaise est très forte. Nichant en façade, les propriétaires des maisons ont de moins en moins accepté leur présence et ... salissures qui peuvent être facilement évitées par la pose de planchettes qui supportent les nids et leurs déjections. C’est typiquement un sujet d’habitat avant toute autre chose.

Après l’envol des petits, elle se tient souvent en grand nombre sur les fils téléphoniques.
Elle ne vole pas rapidement comme une flèche mais de façon plus papillonnante avec de fréquents et parfois longs planés, les ailes étendues.
Parfois elles effleurent les herbes ou la surface de la rivière qu’elles frappent de l’extrémité de leurs ailes ou de tout le poids de leur corps.

Delichon urbicum adulte
Delichon urbicum adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle niche généralement en colonies, surtout en agglomération, mais aussi sur les parois rocheuses des régions inhabitées.
Elle ne craint pas l’homme et bâtit ses nids clos en argile sous les avancés de toit, contre les murs des maisons, sous les arches des ponts…, sans être dérangée par la circulation ni les activités humaines.
Son nid est hémisphérique avec une ouverture circulaire placée vers la partie supérieure. Il est maçonné par les deux parents avec une fine boue qu’elle se procure dans les mares et sur les rives d’étang ou de rivière.
La ponte a lieu à partir de début mai. La femelle pond de 3 à 5 œufs d’un blanc pur, que les deux parents couvent pendant 14 jours environ. Les poussins restent au nid pendant trois semaines.
Jusqu’à l’émancipation complète, les parents restent à proximité de leur progéniture.

L’Hirondelle de fenêtre se nourrit d’insectes uniquement capturés en vol.