Pic épeichette Dendrocopos minor (Linnaeus, 1758)

Dendrocopos minor (Linnaeus, 1758) ou le Pic épeichette est un oiseau appartenant à la famille des Picidae.

Il mesure de 14 à 16,5 cm, avec une envergure de 24 à 29 cm.
Son corps est court et rond.
La tête est arrondie. Le bec est court et pointu.
Les barres sont blanches sur les ailes et le dos.
La bande est noire au côté de la tête n’atteignant pas la calotte, et laissant un étroit passage blanc.
Ses flancs sont généralement vaguement rayés.
La femelle est sans rouge au plumage, avec une petite tache blanc jaunâtre sale encadrée de noir à l’avant de la calotte.
Il n’a pas de rouge aux sous-caudales.
Il émet un caquetage bref et net. Son territoire est marqué à la fois par le tambourinage et par le chant. Ce dernier est composé d’une série de 8-15 sons métalliques aigus « piit piit piit… ». Le tambourinage est constitué par un crépitement discret mais caractéristique. Le rythme est constant jusqu’à la fin.

Son vol est nettement onduleux.
On le rencontre dans les boisements de feuillus et les régions cultivées avec parcs et grands jardins, bosquets de chênes…
C’est un oiseau qui excelle dans l’art de grimper.

Sur l’île de Ré, il peut être observé toute l’année, même s’il est beaucoup moins commun que le Pic épeiche.

C’est dans un arbre mort et friable que le mâle creuse une loge où 5-6 œufs sont déposés en mai. Dès la fin de la saison de reproduction, on peut le rencontrer dans des sites où il ne niche pas habituellement du fait de son grand territoire hivernal.

Il explore la cime des arbres jusqu’aux plus fines ramifications des branches et il n’entre pas en concurrence avec les autres pics, car il est essentiellement insectivore.

Mots-clés