Rougegorge familier Erithacus rubecula (Linnaeus, 1758)

Erithacus rubecula (Linnaeus, 1758) ou le Rougegorge familier est un oiseau de la famille des Turdidae.

Erithacus rubecula adulte
Erithacus rubecula adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 12,5 à 14 cm.
Il est petit et brunâtre. Il a un plastron orangé couvrant toute la poitrine et la face, et montant jusqu’au front.
La barre alaire est étroite et jaune.
Il semble souvent avoir une grosse tête.
Les pattes sont fines et longues.
Il ébouriffe parfois les plumes de sorte qu’il paraît rond et trapu, mais peut aussi apparaître plus élancé.
Il laisse pendre ses ailes.
Le juvénile a le plumage ponctué, sans plastron orangé.
Le contact est un « tik » bref et dur. Lorsqu’il est inquiet, surtout le soir ou au réveil, il émet de longues et rapides séries de « tik-ik-ik-ik… ».

Erithacus rubecula adulte
Erithacus rubecula adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On le rencontre dans divers milieu boisés. Il habite aussi parcs et jardins.
C’est un migrateur dans le nord de l’Europe.
Sur l’île de Ré, il est présent toute l’année et nicheur. Son cri d’alerte, sec et répété retentit en toutes saisons dans les jardins rétais.
Il est craintif mais absolument pas farouche.

Erithacus rubecula adulte
Erithacus rubecula adulte
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Quand il est sur le sol, il prend une posture dressée. Il agite ses ailes et sa queue en permanence. Il vole d’un perchoir bas à un autre en voletant. Quand il est en alerte, il agite et dresse sa queue.
Ce sont des oiseaux agressifs, et ils se battent farouchement entre mâles, et leurs combats peuvent voir la mort de l’un des deux adversaires. Ils sont hautement territoriaux, exposant leur poitrine orange vers tout intrus.

Erithacus rubecula adulte
Erithacus rubecula adulte
Crédits : Cécilia Saunier-Court

La femelle construit le nid, en le cachant dans la végétation dense. C’est une structure en forme de dôme, faite avec des feuilles, de la mousse et des plumes, et tapissée de radicelles et de poils. Le nid peut être situé dans n’importe quel endroit où il peut s’installer.
Elle dépose 5 à 7 œufs blancs avec des taches rouges. L’incubation dure de 11 à 14 jours, assurée par la femelle qui est nourrie trois fois par heure par le mâle. Les poussins sont nidicoles, nourris et protégés par les parents. Ils quittent le nid au bout de 12 à 15 jours.

Il se nourrit essentiellement d’insectes et de petits invertébrés, mais aussi de petites graines, de fruits et de baies. Il peut fréquenter les mangeoires en hiver.

Mots-clés