Faucon crécerelle Falco tinnunculus (Linnaeus, 1758)

Falco tinnunculus adulte
Falco tinnunculus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Falco tinnunculus (Linnaeus, 1758) ou le Faucon crécerelle est un rapace de la famille des Falconidae.

Falco tinnunculus adulte
Falco tinnunculus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 31 à 37 cm, pour une envergure de 68 à 78 cm.
Sa queue est longue.
Ses ailes sont longues, assez étroites à la base avec un bout un peu arrondi lorsque les ailes sont étendues.
Le dos et les couvertures sus-alaires font contraste avec le bout noirâtre des ailes.
Le mâle adulte a le croupion et les côtés de la queue gris bleuté sans barres, la queue à large barre terminale noire. Sa tête est grise finement striée. Le dos et les couvertures sus-alaires sont brun-roux foncé à petites taches noires.
Le mâle de 1er été a, pour certains individus, de nettes et fines barres sur le croupion et le dessus de la queue.
La femelle adulte a le croupion et la queue bruns, finement barrés. La barre caudale terminale est de la largeur d’un doigt. La tête est généralement brunâtre et nettement striée. Le dessus est ocre-brun foncé, non rouge brun sombre comme chez le mâle. Les barres sont sombres plutôt que taches.
Le juvénile est comme la femelle adulte, mais plus rouge brun jaunâtre dessus. La poitrine porte des rayures plus larges et plus diffuses. Il a une étroite bande claire le long du bout des couvertures sus-alaires de la main souvent discernable.
Il émet une série rapide de « ki-ki-ki-ki… » aigus et brefs.

Falco tinnunculus adulte
Falco tinnunculus adulte
Crédits : Cécilia Saunier-Court

On le rencontre dans les champs, les landes, les prairies, les abords de forêts et des boqueteaux.
Sur l’île de Ré, il est présent toute l’année et nicheur avec de belles densités sur Sainte-Marie notamment. Sa chasse en vol stationnaire est toujours un régal pour les yeux. Son nom au moyen-âge était Juge-vent tant sa connaissance et son utilisation du vent étaient appréciées comme sans égal. En le regardant faire ce vol caractéristique appelé Saint-Esprit, on sait d’où vient le vent car il l’exécute toujours face au vent telle une girouette vivante... Dans l’île, il niche souvent dans les nids de Pies ou de Corneilles qu’on trouve dans les saules osiers.

Falco tinnunculus adulte
Falco tinnunculus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Le Faucon crécerelle est un solitaire qui vit en couple uniquement pendant la période de reproduction. Il est souvent posé sur les arbres, les pylônes ou les fils électriques. C’est un oiseau très agressif, attaquant ses proies avec vigueur.

Il bat des ailes rapidement, en intercalant des planés, des virages et des descentes subites. Les ailes longues et pointues, en forme de faux, et la queue longue, lui permettent un vol rapide et puissant.

Falco tinnunculus adulte
Falco tinnunculus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

S’il niche sur une paroi rocheuse, il ne construit pas de nid, et la ponte se fait dans un creux de 15 à 20 cm de diamètre sur le sol.
Sinon, il utilise un vieux nid de corvidé, dans un arbre, ou dans les ruines d’un édifice.
La femelle dépose de 2 à 6 œufs brun-roux avec un fond clair. L’incubation dure environ 28 jours, assurée par les deux parents.
A 22 jours, les poussins dévorent seuls les proies apportées par les adultes.

Auxiliaire précieux de l’agriculteur, le faucon crécerelle se nourrit de souris, mulots, campagnols et jeunes rats, ainsi que d’insectes et parfois de grenouilles et de vers.

Mots-clés