Glaréole à collier Glareola pratincola (Linnaeus, 1766)

Glareola pratincola (Linnaeus, 1766) ou la Glaréole à collier est un limicole de la famille des Glareolidae.

Glareola pratincola adulte
Glareola pratincola adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 24 à 28 cm, avec une envergure de 60 à 70 cm.
Elle ressemble à une sterne par ses longues ailes pointues et sa queue fourchue. Mais elle a de plus longues pattes et un bec court.
De loin, elle a une tache blanche carrée du croupion et le ventre blanc contrastant avec le reste du plumage sombres.
De près, les couvertures sous-alaires roux terne et le bord postérieur blanc du bras.
Le dessus est généralement assez clair.
L’adulte a du rouge à la racine du bec.
Le mâle nuptial a des lores noirs et un motif un peu plus distinct sur la tête. La bande noire sous la bavette disparaît en hiver.
Le juvénile a une large bande pectorale formée par des taches sombres denses. La tête est unie. Le dessus est écailleux. Le bec est tout noir.

Glareola pratincola adulte
Glareola pratincola adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle niche en petites colonies dans les vastes plaines arides à végétation basse, canaux et secteurs dégagés. Elle est également de vastes prairies plus humides, des marais salants, des roselières...
C’est une migratrice estivale, qui vit en Espagne et surtout sur la rive sud de la Méditerranée, elle hiverne en Afrique.
Sur l’île de Ré, elle n’a été vue que durant la deuxième quinzaine de mai. Oiseau égaré à la suite d’une grande tempête ?
Son activité est diurne et crépusculaire.
Elle niche en colonies lâches sur les terrains plats dépourvus de végétation. Le nid est constitué par une petite dépression creusée au sol et garni avec quelques débris végétaux. La femelle y pond 3 œufs qui sont couvés entre 17 et 19 jours. Les jeunes sont nidifuges et prennent leur envol environ 33 jours après l’éclosion.

Elle se nourrit presque comme une grosse hirondelle, c’est à dire qu’elle consomme des insectes qu’elle capture en vol plané ou irrégulier ou même à terre.

Mots-clés