Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos (Brehm, CL, 1831)

Luscinia megarhynchos (Brehm, CL, 1831) ou le Rossignol philomèle est un oiseau de la famille des Turdidae.

Luscinia megarhynchos adulte
Luscinia megarhynchos adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 15 à 16,5 cm.
Sa coloration est très discrète.
Le dessus est brun à nuance rousse à la queue et au croupion.
Le dessous est gris beigeâtre. La gorge est diffusément plus pâle.
L’œil est grand et noir sur le côté brunâtre de la tête, rehaussé par un léger cercle oculaire blanchâtre.
Le dessus de la queue est roux.
Il n’a pas de plage ou marques grisâtres au bas de la gorge et à la poitrine.
Il n’a pas de cri particulier. Son chant est fort et mélodieux, toujours varié.

C’est un rossignol nocturne proprement dit, au chant réputé.
On le rencontre dans les forêts, les bois et les bosquets à sous-bois fourni, volontiers près de l’eau mais aussi dans les milieux plus secs à buisson touffus.
C’est un visiteur d’été, qui hiverne en Afrique méridionale.
Sur l’île de Ré, il est nicheur et commun d’avril à août, voire de mi-mars à mi-septembre. La force et la variété de son chant le fait repérer, surtout dans le calme du crépuscule ou de la nuit. Il apprécie les ronciers, les buissons d’Épine noire et d’Aubépine monogyne des friches, ce qu’on appelle les fructicés nombreuses à Sainte-Marie, au Bois-Plage, Rivedoux et la Flotte... Là il trouve le gîte et le couvert, notamment les nombreuses chenilles des papillons inféodés à ces arbustes. La discrétion de son plumage le dissimule quand il ne chante pas. La présence de plusieurs mâles en concurrence donne lieu à de belles joutes sonores.

Luscinia megarhynchos adulte
Luscinia megarhynchos adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il passe son temps au sol ou dans les buissons et arrive bustes.
Son nid est situé assez bas dans un buisson, souvent à même le sol. Il est construit, à l’aide de feuilles et d’herbes sèches, par la femelle. La femelle pond 4 ou 5 œufs (bleu clair ou bleu-vert et assez mats avec des mouchetures brun rougeâtre pâles). L’incubation dure 13 jours.

Il se nourrit d’insectes tels que les carabes et les fourmis capturés au sol ou dans la végétation basse. Il mange parfois des baies.

Mots-clés