Milan royal Milvus milvus (Linnaeus, 1758)

Milvus milvus (Linnaeus, 1758) ou le Milan royal est un rapace diurne, de la famille des Accipitridae.

Milvus milvus adulte
Milvus milvus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 61 à 72 cm, avec une envergure de 140 à 165 cm.
Il a de longues ailes. Elles sont assez étroites et de largeur uniforme, un peu en cloche, la longue main abaissée et les poignets saillants.
La queue est longue et profondément échancrée, caractéristique.
De profil, le dos est voûté avec la queue et la tête un peu abaissées.
Il a une « fenêtre » blanche typique, sous l’aile, à base de la main.
La zone diagonale est jaune brunâtre clair sur le bras.
La tête est pâle.
L’adulte n’a pas de bout pâle aux grandes couvertures sus-alaires. La poitrine et le ventre sont brun-roux foncé finement rayé de noir. Les sous-caudales sont assez sombres.
Le juvénile a un étroit bout blanchâtre aux grandes couvertures sus-alaires. La poitrine et le ventre sont beige jaunâtre strié de sombre, paraissant plus clairs que le dessous des ailes sombres. Les sous-caudales sont pâles.
Il est assez silencieux.

On le rencontre dans des milieux mixtes de forêts, de champs et d’étangs.
C’est un migrateur surtout au nord, mais nombre d’adultes sont sédentaires.
Sur l’île de Ré, il est très rarement observé, mais il peut être vu quasiment toute l’année (individus immatures, erratiques ?)...

Les nids peuvent être très volumineux. Ils sont constitués de courtes branches sèches. La femelle dépose de 1-4 œufs, à trois jours d’intervalle. Ils sont blanc brillant, tachetés de points roux ou violacés. L’incubation dure de 31 à 32 jours pour chaque œuf.

Milvus milvus adulte
Milvus milvus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il peut avoir un régime très varié. Opportuniste, le milan royal est capable de s’adapter aux conditions locales. Son alimentation est composée de poissons morts et de déchets divers.

Mots-clés