Traquet motteux Œnanthe oenanthe (Linnaeus, 1758)

Œnanthe oenanthe (Linnaeus, 1758) ou le Traquet motteux est un oiseau de la famille des Muscicapidae.

Œnanthe oenanthe adulte
Œnanthe oenanthe adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 14 à 16,5 cm.
La queue est noire et blanche en tous plumages. Le dos est gris ou gris brunâtre.
Son sourcil est blanc ou jaune brunâtre clair.
Le mâle adulte nuptial a la calotte et le dos gris cendré, le sourcil blanc, le loup et les ailes noirs, la gorge et la poitrine à nuance jaune beigeâtre.
La femelle et le mâle internuptial sont gris brunâtre dessus et chamois dessous, les ailes et les parotiques plus foncées et le sourcil chamois plus clair. Le mâle adulte est reconnaissable aux ailes noires à étroits liserés pâles, aux lores noirs et à une partie des parotiques également noire.
L’individu de 1er hiver est comme la femelle. Il a des ailes brun foncé. Il n’a pas de noir à la tête.
Le contact est un « hiit » sifflé et comme aspiré, « tchak » claquant.

Œnanthe oenanthe adulte
Œnanthe oenanthe adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On le rencontre dans des milieux ouverts et pierreux avec des zones herbeuses. Il fréquente les landes des pentes, les pacages et les champs pourvu qu’il y ait des amas des pierres, des carrières...
En migration, il est présent dans des champs labourés, des friches herbeuses, des zones rocheuses et herbeuses des côtes...
C’est un migrateur, qui hiverne en Afrique.
Sur l’île de Ré, il est observé de début mars à la mi-novembre, même si on le voit moins de la mi-juin à la mi-août. C’est une silhouette caractéristique des hauts de plage pendant les passages migratoires.
Le Traquet motteux y trouve les diptères sur le sable ,comme dans les laisses de mer. Au passage, on est surpris par le grand nombre d’individus, un sur chaque piquet des clôtures des dunes...

Œnanthe oenanthe adulte
Œnanthe oenanthe adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Son nid est dans une anfractuosité rocheuse, un pierrier, un muret de terre. Les deux partenaires bâtissent le nid, à partir d’herbes sèches, de mousses et de racines entassées sans grand soin. La femelle y pond 5 à 6 œufs unicolores, vert-bleu, et elle les couve pendant environ 14 jours. Les petits traquets sautent hors du nid à l’âge de 12 à 15 jours, mais ils ne sont capables de voler que quelques jours plus tard.

Œnanthe oenanthe adulte
Œnanthe oenanthe adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il se nourrit surtout d’invertébrés : petits escargots, mille-pattes, chenilles, coléoptères, mouches, sauterelles, grillons et araignées. Il mange aussi des mûres, des myrtilles, et autres baies ainsi que quelques graines.

Mots-clés