Mésange charbonnière Parus major (Linnaeus, 1758)

Parus major (Linnaeus, 1758) ou la Mésange charbonnière est un oiseau de la famille des Paridae.

Parus major juvénile
Parus major juvénile
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 13,5 à 15 cm.
Le dessous est jaune à bande médiane noire, la tête noir-bleu brillant ,la joue blanche.
Le dos vert mousse.
Elle a une étroite barre alaire blanche sur l’aile gris bleuté.
Le bec et les pattes sont assez forts.
Les sexes sont semblables, mais le mâle est généralement jaune plus intense dessous avec une bande noire plus large. La femelle est souvent un peu plus jaune pâle dessous et à bande noire plus étroite, souvent interrompu.
Le juvénile est comme l’adulte, mais la joue est jaune sans bordure inférieure noire complète.
Le contact a un ton enjoué, notamment un « pinc-pinc » de pinson, un « ti tuui » bavard et un « si yutti yutti » joyeux.

Parus major adulte
Parus major adulte
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Elle est présente dans toutes sortes de zones boisées, parcs, jardins.
Elle est non farouche, parfois audacieuse.
Son régime est composé d’insectes, de graines, de fruits…
Son nid est dans un trou d’arbre, un nichoir…
Sur l’île de Ré, on peut aisément l’observer toute l’année. Elle est nicheuse.

Son nid est établi dans des trous d’arbre ou dans des nichoirs. C’est une coupe à base de mousses et garnie de poils et de plumes. Il est construit par la femelle dès le début du printemps. Elle pond de 3 à 18 œufs. Ils sont lisses, blanc mat tachetés. L’incubation dure 13 ou 14 jours.

Parus major juvénile
Parus major juvénile
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle se nourrit essentiellement d’insectes, d’araignées, de graines et de fruits surtout en hiver pour ces deux derniers. Elle fréquent assidûment les mangeoires à oiseaux. Les chenilles sont vitales pendant la période de reproduction. C’est pourquoi peu de mésanges se reproduisent bien dans les jardins.

Mots-clés