Moineau domestique Passer domesticus (Linnaeus, 1758)

Passer domesticus (Linnaeus, 1758) ou le Moineau domestique est un oiseau appartenant à la famille des Passeridae.

Passer domesticus adultes
Passer domesticus adultes
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Il mesure de 14 à 16 cm. Il est charpenté, avec un corps massif.
Sa tête est grosse, avec un gros bec.
Le plumage est souvent ébouriffé. Le dos est brunâtre densément strié de noir.
Les sexes sont différents. Le mâle a le plastron, les lores et la région oculaire noirs. La calotte est grise à côtés marron. Les côtés sont blanchâtres mais les joues sont habituellement ombrées de gris. Il a une large barre alaire blanche. Le bec est surtout noir en plumage nuptial.
La femelle et le juvénile sont blanc-gris sale dessous et brun sale dessus avec le dos rayé de noir. Ils ont souvent un net sourcil chamois pâle.
Il émet des cris pépiant, variant dans les détails selon la situation et l’humeur. En parade, il émet de longues séries de pépiements espacés variant quelque peu.

Passer domesticus femelle adulte
Passer domesticus femelle adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il vit près de l’homme, tant à la campagne qu’en ville.
C’est une espèce sédentaire.
Sur l’île de Ré, on peut rencontre ce moineau toute l’année. Il y est nicheur.
Il est grégaire même lors de la nidification, souvent en bandes nombreuses. Il est présent dans quelques villages dont Sainte-Marie et Saint-Martin. Il voit ses populations diminuer fortement .

Passer domesticus mâle adulte
Passer domesticus mâle adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Au mois de mars, le moineau domestique construit son nid. Il place son nid dans les endroits les plus variés. Son nid est construit sous les tuiles des maisons, sur un lampadaire ou bien contre un pan de mur recouvert de lierre. Il peut occuper également les nichoirs et les nids d’hirondelles dont il n’hésite pas à expulser les locataires. La femelle pond de 3 à 8 œufs que les deux parents couvent durant 13 à 14 jours. Les jeunes éclos sont nourris d’abord de larves et d’insectes, puis, par la suite, en partie avec des graines ramollies dans le jabot.

Passer domesticus mâle adulte
Passer domesticus mâle adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Omnivore et opportuniste, il se nourrit pour l’essentiel de graines, d’insectes, de larves, de vers de terre et d’araignées, mais aussi de bourgeons et de fruits, ce qui le rend impopulaire auprès des jardiniers.

Mots-clés