Periparus ater (Linnaeus, 1758)

Mésange noire

Periparus ater (Linnaeus, 1758) ou la Mésange noire est un oiseau de la famille des Paridae.

Periparus ater adulte
Periparus ater adulte
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle mesure de 10 à 11,5 cm.
Elle est comme une petite Mésange charbonnière « décolorée » (Parus major).
La tête est assez grosse et noire à grande zone blanche sur la joue, avec une étroite barre alaire blanche.
La nuque est forte et « soudée » au dos.
Le dessous est chamois grisâtre sale sans jaune, sans raie médiane noire.
De dos, le caractère le plus marquant est une tache blanche oblongue à la nuque.
En cas d’inquiétude, une petite huppe peut se dresser en une pointe minuscule à l’arrière de la calotte.
Le dos est gris-bleu.
La barre alaire est blanche le long des grandes couvertures. Elle a une autre barre plus courte en « rangée de perles » le long des couvertures moyennes.
Le contact est composé de divers sons fins, clairs, isolés ou groupés, à tonalité mélancolique.

Periparus ater adulte
Periparus ater adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On la rencontre surtout dans les forêts de conifères, souvent avec de grands épicéas. Elle peut être localement dans les pinèdes ou les bois mixtes.
Elle est sédentaire mais mobile en automne.
Sur l’île de Ré, elle est surtout observée de la mi-octobre à la fin février, voire de la mi-septembre à la mi-avril où elle hiverne parfois en nombre.
Cet oiseau actif, paraissant infatigable, est parfois familier et confiant, parfois timide.

Elle niche dans les trous d’arbres, de mur ou les cavités terrestres. Le nid est très bien garni de mousses et de poils de bêtes et tout le travail d’installation du nid ainsi que la couvaison des 8 à 10 œufs, incombe à la femelle. Ces œufs sont semblables à ceux des autres mésanges et l’éclosion intervient au bout de 14 à 15 jours. Le nourrissage prend 16 à 17 jours, mais même après que les petits aient quitté le nid, les parents continuent à les alimenter quelques temps encore.

Periparus ater adulte
Periparus ater adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle se nourrit beaucoup à la cime des arbres et au bout des branches. La mésange noire se range parmi les oiseaux les plus utiles par la grande consommation qu’elle fait d’insectes nuisibles. En hiver, une grande part de son alimentation se tourne vers le végétal, surtout les graines de divers arbres à aiguilles.