Faisan de Colchide Phasianus colchicus (Linnaeus, 1758)

Phasianus colchicus (Linnaeus, 1758) ou le Faisan de Colchide est un oiseau de la famille des Phasianidae.

Phasianus colchicus adultes
Phasianus colchicus adultes
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Le mâle mesure de 70 à 90 cm, tandis que la femelle mesure de 55 à 70 cm.
Le mâle adulte a généralement une très longue queue brune à barres sombres. La tête est sombre à reflets vert noirâtre et violacés. On notera la très grande variété de couleurs des Faisans qui ne manquent pas de surprendre les observateurs... Aussi est il prudent de ne pas avoir une description type des colorations. Les côtés de la tête sont nus, verruqueux et rouges.
La femelle est beige ocré avec des chevrons sombres et le centre des plumes également foncé. Son aspect est très discret mais elle porte une longue queue typique de faisan ,moins longue cependant à celle du mâle.
Son cri d’alarme, souvent à l’envol, est une série de sons dissyllabiques rauques et sonores « ku-tuk, ku-tuk, ku-tuk… » souvent d’intensité croissante.

Phasianus colchicus adulte mâle
Phasianus colchicus adulte mâle
Crédits : Jean-Yves Piel

Originaire d’Asie, il s’est très bien acclimaté en Europe. On le rencontre sur les terres cultivées avec des abris sous forme de boqueteaux, dans les sous-bois dense, les grands buissons, les plantations de conifères. Il est aussi présent dans les parcs et grands jardins.
Il est sédentaire.
Sur l’île de Ré, il est commun. Il est présent toute l’année et nicheur.
Il se trouve dans les milieux naturels rétais des conditions qui lui correspondent parfaitement, notamment les pré-bois, les fourrés, et autres pelouses à graminées hautes, tous très riches en insectes et graines variées. Il passe la nuit sur les arbres, parfois dans les roseaux.

Il est polygame. Son beau plumage attire les femelles, il peut avoir jusqu’à 18 dans femelle dans son harem. Le mâle est vigilant, protégeant ses femelles, des prédateurs et des autres mâles. Les combats entre mâles sont assez fréquents, et donnent lieu à de multiples escarmouches...
S’il est menacé, le Faisan de Colchide préfère s’enfuir en courant plutôt que de s’envoler pour s’éloigner du danger.
Il peut voler rapidement, mais il n’est pas capable de soutenir son vol sur de longues distances. L’envol est bruyant.

Phasianus colchicus adulte mâle
Phasianus colchicus adulte mâle
Crédits : Jean-Yves Piel

Son nid est une dépression grattée, peu profonde, faite de brindilles, herbes et radicelles, sur le sol. Le nid est tapissé de feuilles et d’herbes, et en général bien caché dans la végétation. La femelle dépose de 8 à 14 œufs brun-vert-olive. L’incubation dure environ 25 jours. Les poussins sont nidifuges et quittent le nid après la naissance. Ils sont capables d’effectuer des vols courts à l’âge de 12 à 14 jours. Ils s’envolent à l’âge de 8 à 11 semaines.

Le Faisan de Colchide est opportuniste se nourrissant de graines variées, fruits et insectes. Il est bien adapté aux habitats variés qu’il fréquente, tels que les zones cultivées.
Il se nourrit de graines de céréales, semences, bourgeons, fruits et de quelques invertébrés. Les jeunes en pleine croissance ont besoin de protéines et mangent des invertébrés. Ils passent à un régime végétarien à l’âge de 5 ou 6 semaines.

Phasianus colchicus adulte femelle
Phasianus colchicus adulte femelle
Crédits : Jean-Yves Piel

La population de faisans de l’île de Ré est importante, fruit de lâchers ponctuels de chasseurs mais aussi d’oiseaux qui d’une année sur l’autre se reproduisent dans les réserves de chasse, les villages, les propriétés privées. Ainsi il n’est pas rare que tel ou tel individu soit présent 3, 4, 5 voire 6 ans dans les mêmes lieux reconnaissable à son plumage ou à une marque caractéristique. Les fréquentes manifestations des Faisans de Colchide dans les villages font partie des « classiques » de l’île.

Mots-clés