Phoenicurus phoenicurus (Linnaeus, 1758)

Rouge-queue à front blanc

Phoenicurus phoenicurus (Linnaeus, 1758) ou le Rouge-queue à front blanc est un Passereau appartenant à la famille des Muscicapidae.

Phoenicurus phoenicurus adulte
Phoenicurus phoenicurus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 13 à 14,5 cm.
Il est assez élancé. Il se tient souvent droit et hoche la queue, exhibant le roux de la queue.
Le mâle adulte a un masque noir, la poitrine rouge orangé, le haut du front blanc, la calotte et le dos gris cendré. En automne, il a des couleurs partiellement cachées par les liserés chamois.
Le mâle de 1er hiver est assez semblable mais il a une nuance gris noirâtre à la gorge. La poitrine est tachetée d’orangé et parfois un peu de blanc au front.
La femelle est gris brunâtre dessus et blanc beigeâtre dessous. Elle est comme celle du Rougequeue noir (Phoenicurus ochoros) mais plus claire et moins teintée de gris, la gorge nettement plus pâle, le bas de la poitrine et le ventre blanc sale.
Le contact est un doux sifflement montant, souvent suivi par un « tik-tik-tik ». Le chant est émis dès le point du jour.

Phoenicurus phoenicurus adulte
Phoenicurus phoenicurus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On le rencontre dans les boisements de tous types.
C’est un migrateur, qui hiverne en Afrique.
Sur l’île de Ré, on peut l’observé de la mi-mars à la mi-novembre, mais surtout de la mi-avril à la mi-mai, ainsi que de début juillet à fin octobre, nicheur dans l’île de Ré.
Il est souvent dans les arbres et les buissons, rapide au sol.
C’est un oiseau farouche et discret.

Il construit son nid de préférence dans un trou d’arbre, sous une écorce, mais il adopte facilement les nichoirs artificiels mis à sa disposition. La femelle pond 6-7 œufs.

Phoenicurus phoenicurus adulte
Phoenicurus phoenicurus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Principalement insectivore, il souffre des épandages d’insecticides en Afrique.