Pouillot véloce Phylloscopus collybita (Vieillot, 1817)

Phylloscopus collybita (Vieillot, 1817) ou le Pouillot véloce est un oiseau de la famille des Phylloscopidae.

Phylloscopus collybita adulte
Phylloscopus collybita adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il mesure de 10 à 12 cm.
Le dessus est vert brunâtre teinté de gris, le dessous blanc sale avec une nuance jaune et chamois variable sur la gorge et la poitrine.
Il a souvent une nuance brun chamois plus nette aux côtés de la poitrine, surtout en automne.
Les pattes sont foncée. Le bec est fin et foncé.
Le sourcil est pâle, habituellement assez court et vague.
Son trait sourcilier est peu foncé, partageant le cercle oculaire blanchâtre à l’avant et l’arrière.
Le dessous de l’œil et les parotiques sont assez uniformément foncés.
Le contact est un doux sifflement « huyit » vaguement montant et accentué à la fin, un peu variable.

On le rencontre dans les milieux boisés clairs, avec de grands feuillus et un sous-bois modéré.
C’est un migrateur dans le nord. Il est sédentaire ou migrateur partiel ailleurs. Il hiverne autour de la Méditerranée et pour partie au sud du Sahara.
Sur l’île de Ré, il est présent toute l’année et nicheur.

Phylloscopus collybita adulte
Phylloscopus collybita adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

C’est un oiseau remuant et assez peu farouche. Il volette sans arrêt dans les branchages.
Essentiellement arboricole, il construit également son nid au sol, sur l’herbe, sur des terrains légèrement inclinés, sur des talus, le long des chemins forestiers et dans les clairières. Le nid rond complètement fermé, est fait de feuilles sèches et de brindilles. La femelle pond 6 ou 7 œufs et les couve pendant 13 ou 14 jours.

Il se nourrit d’insectes et d’araignées ramassées dans les branchages et sur les feuilles. Il peut aussi se nourrir de fruits.

Mots-clés