Phylloscopus trochilus (Linnaeus, 1758)

Pouillot fitis

Phylloscopus trochilus (Linnaeus, 1758) ou le Pouillot fitis est un oiseau de la famille des Phylloscoponidae.

Phylloscopus trochilus adulte
Phylloscopus trochilus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel
Phylloscopus trochilus
25/05/2021 - Le Goisil - La Couarde sur Mer
Patrice Giraudeau

Il mesure de 11 à 12,5 cm.
Il présente un sourcil blanc ou blanc jaunâtre, long et net.
Le dessus est vert-brun grisâtre et le croupion plus vert pâle.
Blanc jaunâtre pour la gorge et à la poitrine,le ventre est plus blanc.
Les pattes sont habituellement rose brunâtre et fines.
Il n’a pas de barre alaire ni de net bord pâle aux tertiaires.
Les parotiques sont gris olivâtre mais généralement assez pâles juste sous l’œil.
Son bec est point, long et fort avec du rose jaunâtre aux côtés et à la base.
La silhouette est élancée.
Le juvénile et le 1er hiver sont jaune plus soutenu dessous et aux sourcils.
Il a parfois une vague nuance chamois aux côtés de la poitrine.
Le contact est un sifflement doux, dissyllabique et montant, « hu-it ».

Phylloscopus trochilus adulte
Phylloscopus trochilus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Il est présent partout où se trouvent quelques hauts arbres ou buissons. On le rencontre sur les saules, les milieux boisés divers, les bosquets, les parcs et jardins touffus.
C’est un migrateur.
Sur l’île de Ré, on l’observe de la mi-mars à la mi-mai, ainsi de début août à la mi-octobre. Il peut aussi être présent en juin et juillet, ainsi que durant les deuxièmes quinzaines de février et d’octobre.
Il n’est pas farouche.
Vif et infatigable, il s’active dans les arbres et les buissons, en quête d’insectes.

Son nid est sphérique, à terre ou bas dans une touffe d’herbe. La femelle pond 5 à 7 œufs en moyenne. Ils sont blancs légèrement mouchetés de rouge. L’incubation dure 13 jours.

Il se nourrit d’insectes et d’araignées ramassés sur le feuillage, en se faufilant entre les rameaux les plus frêles, ou en volant sur de courtes distances pour les capturer. Il peut aussi se nourrir de fruits, notamment en vue du vol migratoire.