Pie bavarde Pica pica (Linnaeus, 1758)

Pica pica (Linnaeus, 1758) ou la Pie bavarde est un oiseau de la famille des Corvidae.

Pica pica adulte
Pica pica adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 40 à 51 cm.
Noire et blanche, sa queue est longue. Elle est souvent levée.
En vol, les courtes ailes ont une grande zone blanche.
La plupart des cris sont rêches. Le mieux connu est l’alarme : « tché-tché-tché… » en séries rapides et prolongées. Les autres cris sont assez variables, sons durs, rêches et gémissants généralement mêlés.

Pica pica adulte
Pica pica adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Les déplacements sont sautillants.
On la rencontre dans la campagne cultivée avec bosquets, bois clairs, parcs, jardins… Elle est souvent à proximité de l’homme, qui lui offre involontairement protection contre les rapaces et nourriture.
Elle est sédentaire. Sur l’île de Ré, elle présente toute l’année.
Prudente mais non farouche,elle est nicheuse et offre aux petits rapaces comme le Faucon crécerelle ses vieux nids.

Pica pica adulte
Pica pica adulte
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les deux adultes construisent le nid en cinq à six semaines. Le nid est une coupe de boue tapissée d’herbes, radicelles et poils, à l’intérieur d’une grande et volumineuse structure, faite de solides brindilles de bois, parfois épineuses. Il a deux entrées, et se situe dans un arbre ou un buisson, à quelques mètres au-dessus du sol.
La femelle dépose 4 à 9 œufs gris-vert tachetés de brun foncé. L’incubation dure environ 16 à 21 jours, assurée par la femelle.

Pica pica adulte
Pica pica adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle est omnivore, mais se nourrit surtout d’insectes. Elle consomme aussi des graines de conifères après la période de reproduction. Elle se nourrit aussi de baies, graines et noisettes en hiver. Elle mange des détritus, des œufs et des oisillons, ainsi que des petits rongeurs.
Dans l’île, la population parait stable grâce aux pies qui vivent dans les villages. La chasse et le piégeage réduisent gravement les populations de Pies bavardes qui disparaissent en France. L’utilisation de cages-pièges est très pratiquée et destructrice de nombreuses espèces de corvidés. Comment peut on tuer de si beaux oiseaux, car la Pie bavarde est un de nos plus beaux oiseaux ! Pour quels objectifs ?

Mots-clés